Articles avec #ecclesia tag

Publié le 10 Janvier 2016

Jésus étant né à Bethléem de Judée aux jours du roi Hérode, voici que des mages venus d'Orient arrivèrent à Jérusalem, disant : " Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Car nous avons vu son étoile à l'orient et nous sommes venus l'adorer. " Ce que le roi Hérode ayant appris, il fut troublé, et tout Jérusalem avec lui. Il assembla tous les grands prêtres et les scribes du peuple, et il s'enquit auprès d'eux où devait naître le Christ. Ils lui dirent : " A Bethléem de Judée, car ainsi a-t-il été écrit par le prophète : Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n'es pas la moindre parmi les principales villes de Juda, car de toi sortira un chef qui paîtra Israël, mon peuple. " Alors Hérode, ayant fait venir secrètement les mages, s'enquit avec soin auprès d'eux du temps où l'étoile était apparue. Et il les envoya à Bethléem en disant : " Allez, informez-vous exactement au sujet de l'enfant, et lorsque vous l'aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que moi aussi j'aille l'adorer. " Ayant entendu les paroles du roi, ils partirent. Et voilà que l'étoile qu'ils avaient vue à l'orient allait devant eux, jusqu'à ce que, venant au-dessus du lieu où était l'enfant, elle s'arrêtât. A la vue de l'étoile, ils eurent une très grande joie. Ils entrèrent dans la maison, trouvèrent l'enfant avec Marie, sa mère, et, se prosternant, ils l'adorèrent ; puis, ouvrant leurs trésors, ils lui offrirent des présents : de l'or, de l'encens et de la myrrhe. Et ayant été avertis en songe de ne point retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Ecclesia

Repost 0

Publié le 4 Janvier 2016

Chers amis, du blog et d’ailleurs !

Bonne et Sainte Année 2016 ! Que la Grace de Notre Seigneur Jésus Christ vous accompagne, et que tout, sous son regard, vous soit favorable … Vous l’avez constaté sur la fin de l’année précédente, notre rythme de publication a changé… Nous l’avions dit, ce blog n’est pas une fin en soit, et dans la mesure où il a atteint son but, il devient moins indispensable !

Rassurez-vous, nous ne fermons pas, nous nous transformons ! D’abord parce que le « réseau » transversal que nous avons créé prend de l’’ampleur.

Cela a nécessité beaucoup de boulot, de contacts tissés, de mystère (un peu) et de silence, beaucoup… Je vous rappelle que pour nous rejoindre, vous devez être cooptés par un membre. (Ecrire au blog)

Si nous communiquons beaucoup via mail et téléphone, rien de visible à proprement parler sur le net ! Pourquoi ? Parce que notre objectif est de fédérer les initiatives, sans sortir les gens de leurs propres réseaux et cercles …

C’est l’adjonction de petits carreaux de divers mosaïques qui nous permet ainsi de tisser une nouvelle toile !

Forte de divers savoirs, de diverses énergies, celle-ci s’articule tout de même autour de valeurs communes, qui tendent au grand mouvement de restauration, ou plus exactement de restitution auquel nous participons !

Rendre à Dieu ce qui lui est dû, et à César aussi !

Si la paroisse est le cercle de départ (et c'est à cela que nous nous sommes attachés depuis l'été dernier, dans nos paroisses, ici en Orléans, à Tours ou à Albi, à Carpentras, Bordeaux, Paris, Poitiers (en zone rouge qui plus est) Nantes, Bayonne...) car tout se fait sous le regard de Dieu, si le chapelet est notre lien spirituel, car la Sainte Vierge est une armée prête pour la bataille à elle seule, le périmètre ecclésial n’est plus une frontière désormais et nous sommes en ordre de marche !

Notre but est d’être toujours prêt pour rendre service à partir du moment où les « demandeurs » respectent les points communs de notre charte, que ce soit la manif pour tous, les veilleurs, tel ou tel parti politique… Nous n’en oublions pas l’un des aspects de ce travail, soigner l’humain grâce à Dieu , que ce soit dans l’aide aux plus pauvres, physiquement ou psychologiquement que dans la force de conviction, couronnée par la Charité, vecteur de la Vérité du Christ…

Et le blog dans tout ça ? Il ne ferme pas, mais va rester en arrière plan comme lieu de réflexion et de communication s'il y a lieu... comme il l'est depuis toujours...

Dans nos boulots divers, nous avons à être des porteurs de flambeaux, ceux allumés au brasier unique, qu'est le cœur de Notre Seigneur !

Moines soldats, silencieux, actifs et vigilants, car le bien ne fait pas de bruit et le bruit s’il ne vient des trompettes de Notre Seigneur, ou s’il n’est pas un glas, d’alerte (Montjoie Saint Denis, contre les ennemis du dehors et du dedans), ne sert à rien !

Bonne année donc, et Sainte Année surtout… Balthasar, CDL

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Ecclesia

Repost 0

Publié le 27 Décembre 2015

Nous sommes toujours dans la joie de No¨¨el et devons continuer à manifester les mêmes sentiments que le 25 ! Vénération, joie et Espérance, car Il est là notre libérateur !

Placer le Christ au centre de Notre Vie, seul cela compte

En ce temps-là, Joseph et Marie, mère de Jésus, s'émerveillaient de ce qu'on disait de lui. Et Siméon les bénit, et il dit à Marie, sa mère : " Voici qu'il est placé pour la chute et le relèvement d'un grand nombre en Israël, et pour être un signe en butte à la contradiction, vous-même, un glaive transpercera votre âme, afin que soient révélées les pensées d'un grand nombre de cœurs. " Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanouel, de la tribu d'Aser ; elle était fort avancée en âge, ayant vécu, depuis sa virginité, sept ans avec son mari, et veuve jusqu'à quatre-vingt-quatre ans. Elle ne quittait point le temple, servant Dieu nuit et jour par des jeûnes et des prières. Survenant à cette heure, elle se mit à louer Dieu et à parler de l'enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. Lorsqu'ils eurent accompli tout ce qui était selon la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, à Nazareth, leur ville. L'enfant croissait et se fortifiait, étant rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui.

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Ecclesia

Repost 0

Publié le 20 Décembre 2015

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 3,1-6.

La quinzième année du règne de Tibère César, Ponce Pilate étant gouverneur de Judée, Hérode, tétrarque de Galilée, Philippe, son frère, tétrarque d'Iturée et du pays de Trachonite, Lysanias, tétrarque d'Abilène, au temps des grands prêtres Anne et Caïphe, la parole de Dieu fut sur Jean, fils de Zacharie, dans le désert. Et il vint dans toute la région du Jourdain, prêchant un baptême de repentir pour la rémission des péchés, ainsi qu'il est écrit au livre des oracles du prophète Isaïe : Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers. Toute vallée sera comblée, toute montagne et colline seront abaissées ; les chemins tortueux deviendront droits, et les raboteux unis. Et toute chair verra le salut de Dieu.

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Ecclesia

Repost 0

Publié le 15 Décembre 2015

Réunion du Cercle St F de Sales

Invité ce soir, l'abbé Barthe, un bon ami de la famille ! Un petit compte rendu demain, si la force est avec moi ;) !

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Ecclesia

Repost 0

Publié le 2 Décembre 2015

Nous ne sommes. Seigneur, que misères et afflictions dans cette vallée de larmes.

Accordez-nous, par l'intercession de la Bienheureuse Marie , la grâce d'être humbles comme elle dans les épreuves qui abaissent notre orgueil, et d imiter son courage et sa résignation dans les souffrances qui affligent notre corps de péché. Par N. S. J. C., votre fils, ...

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Ecclesia

Repost 0

Publié le 1 Décembre 2015

Obtenez-nous, Ô Bienheureuse Marie , cette charité active et puissante, cette facilité dans l'accomplissenent des devoirs que nous avons à remplir dans le monde, que vous avez su concilier avec toutes les grâces et la perfection de la vie intérieure où nous sommes unis a vous, Seigneur, et rendus dignes de notre vovation a la vie éternelle, qui consiste à vous connaître et à vous aimer, vous Dieu tout puissant qui vivez et régnez....

Ainsi Soit-Il

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Ecclesia

Repost 0

Publié le 1 Décembre 2015

Comment on doit faire une neuvaine ?

Les obligations qu'imposent cette sainte pratique, doivent être analogues à l'état, à la profession, à l'âge , au rang et à l'avancement spirituel des personnes qui veulent s'y livrer.

Celles qui se trouvent dans un état de dépendance, et à qui leur profession ne permet pas les loisirs et toutes les saintes pratiques de la piété, ne peuvent se prescrire les mêmes règles que celles dont le rang, la fortune et les ressources se concilient avec tout l'abandon d'une piété méditative, avec les largesses de la charité, avec l'assistance aux saints exercices qui «ont un des bienfaits d'une neuvaine.

Mais toutes les professions, toutes les fortunes sont également assujetties à la nécessité de remplir les conditions communément imposées aux âmes véritablement chrétiennes, empressées de mettre à profit les circonstances ou l'Eglise accorde des grâces particulières. Ces conditions et ces devoirs sont;

De purifier son âme par le sacrement de pénitence, avec l'intention d'un renouvellement de vie, à dater du commencement de la neuvaine.

Approcher au moins une fois de la divine Eucharistie , pendant la neuvaine

Concevoir une dévotion particulière pour l'élue du Seigneur dont on célèbre la neuvaine, prendre la résolution de l'invoquer souvent, principalement dans les circonstances où déjà son crédit auprès de Dieu a été manifesté par des grâces spéciales, par des guérisons miraculeuses, par la cessation de quelque fléau, par la délivrance de dangers et de maux publics ou particuliers, et par conséquent, par la victoire sur ses passions, sur celle surtout qui peut être les plus dangereuses.

Ainsi, la Bienheureuse Marie de peut être invoquée pour la délivrance des femmes enceintes , pour la conversion des pêcheurs endurcis , des hérétiques opiniâtres, des personnes qui vivent dans le désordre et l'impureté; pour la consolation des malades et des affligés; pour l'union des membres d'une même famille, dans la même foi, la même piété, les mêmes espérances pour la victoire sur ses passions.

Enfin, prendre la résolution de célébrer, aux époques indiquées par l'autorité ecclésiastique, les neuvaines instituées en l'honneur du serviteur de Dieu, et de ne jamais se présenter, pour célébrer ces neuvaines, qu'avec de nouvelles vertus, des progrès dans la voie des commandements de Dieu, quelques triomphes sur soi-même, une foi plus vive, une obéissance plus entière à la volonté de Dieu.

C'est ainsi que les neuvaines sont salutaires, et qu'en célébrant, par ces saintes pratiques, Ja gloire des bienheureux, nous travaillons pour notre consolation dans cette vie, et pour notre gloire dans l'autre.

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Ecclesia

Repost 0

Publié le 30 Novembre 2015

Nous commençons une neuvaine préparatoire à cette belle et grandiose fête de Marie !

Nous ferons précéder la prière du jour d'un Je crois en Dieu, et d'un Pater, et suivre de Trois Ave suivi d'un Gloria et de l'invocation suivante (augmentée de la recommandation du Père Kolbe)

"O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous, et pour ceux qui n'ont pas recours à vous, spécialement pour les francs maçons"

Au premier jour :

Seigneur qui avez daigné nous proposer pour modèles l'innocence, la douceur et la docilité des enfans, accordez-nous, par l'intercession et l'exemple de la Bienheureuse Marie, la grâce de vous plaire par la pureté de notre cœur, de vous être soumis par la docilité de notre esprit, et unis par le lien de la charité, qui n'est autre chose que vous-même, Dieu, qui vivez et régnez dans tous les siècles des siècles, Ainsi Soit-Il

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Ecclesia

Repost 0

Publié le 18 Novembre 2015

O Seigneur, Dieu des armées, Dieu de notre salut, Qui, seul fais des miracles, regardez vos humbles serviteurs avec miséricorde et bonté, et dans Votre Amour pour l'humanité, écoutez-nous, et ayez pitié de nous: car nos ennemis se sont réunis contre nous, pour nous détruire et apporter la ruine à nos sanctuaires.

Aidez-nous, ô Dieu notre Sauveur, et délivrez-nous, pour la gloire de Votre Nom, et que les paroles de Moïse au peuple israélite s'appliquent à nous: "Voici, restez fermes et vous verrez le salut qui vient du Seigneur. Le Seigneur combattra pour vous." Oui, Seigneur Dieu, notre Sauveur, notre force, notre espoir et notre protection, ne vous souvenez pas des dérèglements et de l'injustice de votre peuple, ni ne vous détournez de nous dans votre colère, mais dans votre miséricorde et votre bonté, visitez vos humbles serviteurs qui se prosternent devant votre miséricorde;

Levez vous pour venir à notre aide, et accordez à nos guerriers triomphe en votre Nom, et pardonnez les transgressions de ceux que vous avez appelés à laisser la vie dans la bataille, et au jour de votre juste rétribution, donnez-leur des couronnes incorruptibles, Car vous etes la protection et la victoire et le salut de ceux qui espèrent en vous, et nous vous rendons gloire, Père, Fils et Saint Esprit, et maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles.

Amen !

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Ecclesia

Repost 0