Publié le 11 Janvier 2015

Bénédiction de la maison

La bénédiction des maisons, se fait en général, à l'Epiphanie (ou dans l'Octave) ! Il est de coutume aussi de prendre une craie bénite par le prêtre (et là, une fois bénite on peut le faire soit même) pour inscrire les prénoms des trois Roys mâges sur le chambranle extérieur et intérieur de la porte d'entrée ainsi que l'année en cours, pour demander la bénédiction de Gaspard Melchior et Balthazar !

Voici donc le texte de la bénédiction ! S'il n'y a pas de prêtre, et que vous avez une craie bénite (qui n'a pas besoin de l'être chaque année), on s'en rapporte au même texte, mais on chante l'antienne à nouveau dès la fin du Magnificat !

Pour ma part, j'inscris la date en latin, ce qui donne donc MM+C+M+B+XV !

Je vous mettrais les photos demain, j'ai oublié mon cable au bureau

Lire la suite

Rédigé par Adso

Publié dans #Ecclésial

Repost 0

Publié le 11 Janvier 2015

Solennité de l'Epiphanie de Notre Seigneur (propre de France)

Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 2,1-12.
Jésus étant né à Bethléem de Judée aux jours du roi Hérode, voici que des mages venus d'Orient arrivèrent à Jérusalem,
disant : " Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Car nous avons vu son étoile à l'orient et nous sommes venus l'adorer. "
Ce que le roi Hérode ayant appris, il fut troublé, et tout Jérusalem avec lui.
Il assembla tous les grands prêtres et les scribes du peuple, et il s'enquit auprès d'eux où devait naître le Christ. Ils lui dirent :
" A Bethléem de Judée, car ainsi a-t-il été écrit par le prophète :
Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n'es pas la moindre parmi les principales villes de Juda, car de toi sortira un chef qui paîtra Israël, mon peuple. "
Alors Hérode, ayant fait venir secrètement les mages, s'enquit avec soin auprès d'eux du temps où l'étoile était apparue.
Et il les envoya à Bethléem en disant : " Allez, informez-vous exactement au sujet de l'enfant, et lorsque vous l'aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que moi aussi j'aille l'adorer. "
Ayant entendu les paroles du roi, ils partirent. Et voilà que l'étoile qu'ils avaient vue à l'orient allait devant eux, jusqu'à ce que, venant au-dessus du lieu où était l'enfant, elle s'arrêtât.
A la vue de l'étoile, ils eurent une très grande joie.
Ils entrèrent dans la maison, trouvèrent l'enfant avec Marie, sa mère, et, se prosternant, ils l'adorèrent ; puis, ouvrant leurs trésors, ils lui offrirent des présents : de l'or, de l'encens et de la myrrhe.
Et ayant été avertis en songe de ne point retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Ecclésial

Repost 0

Publié le 10 Janvier 2015


Saint Guillaume, issu des anciens comtes de Nevers, vint au monde vers le milieu du XIIe siècle. Il fut élevé avec soin dans la crainte de Dieu. Le Seigneur lui avait donné toutes les dispositions de la nature et de la grâce nécessaires à l'accomplissement des grands desseins qu'Il avait sur lui; aussi fit-il des progrès rapides et acquit-il en peu de temps des connaissances au-dessus de son âge et un trésor croissant de sainteté.

Le monde lui souriait, avec sa gloire et ses plaisirs; il renonça à tout, il s'éloigna même des honneurs ecclésiastiques qui semblaient le poursuivre, et s'enfonça dans la solitude d'un monastère. Non content d'avoir quitté le monde, il en perdit jusqu'au souvenir, et vécut dans la présence continuelle de Dieu; sa modestie, sa dévotion, sa régularité, ranimaient la ferveur de ses frères; il suffisait de le regarder au choeur ou à l'autel pour être embrasé du saint désir de marcher sur ses traces. Il avait surtout un grand amour pour le Saint-Sacrement, près duquel il trouvait ses délices, et ses larmes ne tarissaient pas durant le saint sacrifice de la Messe.

Il fallut lui faire violence pour le nommer abbé de son monastère; pourtant il dut bientôt se résigner à monter plus haut et répondre à l'appel du Ciel clairement manifesté. Sacré archevêque de Bourges, Guillaume montra, dès les premiers jours, toutes les vertus des plus illustres Pontifes. Il demeura moine dans son palais, moine par l'habit et plus encore par les austérités. Il sut concilier les exercices de sa piété avec les immenses occupations de sa charge; il parcourait son diocèse, prêchait, instruisait les petits et les humbles, administrait les sacrements, visitait les hôpitaux, délivrait les captifs, et multipliait les prodiges. Quand on lui demandait un miracle, il disait: "Je ne suis qu'un pauvre pécheur;" mais il cédait aux larmes des malades et les guérissait par sa bénédiction.

On a conservé de lui quelques belles paroles: "Tel pasteur, telles brebis," disait-il souvent. "J'ai à expier, disait-il encore, et mes propres péchés et ceux de mon peuple." Sa mort fut digne de sa vie; il expira revêtu du cilice qu'il avait porté toujours, et couché sur la cendre. Au moment de sa mort, il vit distinctement les anges battant des ailes au-dessus de sa tête, et il rendit l'âme en leur tendant les bras. Pendant ses obsèques, la foule aperçut au-dessus de l'église un globe de feu planant dans les airs.

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950.

Lire la suite

Rédigé par Bartholomeo

Publié dans #Salve

Repost 0

Publié le 9 Janvier 2015

100 ans !

Mon papy a cent (100) ans aujourd'hui ! Certes, les centenaires ne sont pas rare, mais je suis bien content et aussi pour mon fils qui est en âge de se souvenir de son arrière grand père !

La famille c'est ça ! Bon anniversaire Papy !

Lire la suite

Rédigé par Adso

Publié dans #Avis et mises à jour

Repost 0

Publié le 9 Janvier 2015

No Soy Charlie !

Je ne suis pas Charlie !!!

Le slogan est tapageur, oublie une partie des victimes (sans rapport avec ce "journal")

C'était des hommes et comme je le dis plus loin mon prochain aurait beau être un salopard dans son comportement . Cest quand même mon prochain !

Une minute de silence geste humaniste quelque part, minute pendant laquelle on prie, est un minimum, mais arborer ce slogan quand on sait ce qu'est ce torchon, NON

Lire la suite

Rédigé par Z

Publié dans #Le billet de Zosime

Repost 0

Publié le 9 Janvier 2015

Salve

Il le faut bien, poursuivre notre route vers le Ciel (c'est notre plus cher souhait)

la Bienheureuse Alix, l'avait bien compris, elle qui changea de vie radicalement pour quitter les plaisirs mondains et dans la pauvreté, fonder des écoles pour les jeunes filles, et ainsi éduquer au beau, au vrai, sous le soleil de Notre Seigneur Jésus Christ !

Prenons exemple sur sa douce charité, son humilité et sa sagesse dans notre vie de tous les jours et ne quittons pas des yeux Le Phare de notre Vie, Jésus !

Bonne journée

Lire la suite

Rédigé par Amandine

Publié dans #Salve

Repost 0

Publié le 8 Janvier 2015

Les raisons pour lesquelles le glas de Notre Dame de Paris suite au drame "Charlies Hebdo " va sonner, me semble tourner autour de la liberté d'expression... Je pense que l'Eglise de France n'a pas clairement remis les choses à leurs justes places ... On peut prier pour les âmes, avoir de la compassion, mais le glas cest fort de café, pour des caricaturistes vomissant le Christianisme, se comportant comme des salopards ( mes prochains je n'en disconviens pas ! )

Pardon n'est pas oubli et ce n'est pas un manque de charité de laisser les cloches au repos ! Le silence de circonstance a plus de poids que la complaisance démocratique, monseigneur !

Quant à la volonté de toujours construire la fraternité démocratique et religieuse en bradant tout nos croyances aux fausses religions au nom de la dignité de l'homme, il y en a raz le bol !!!!

Lire la suite

Rédigé par Z

Publié dans #Le billet de Zosime

Repost 0

Publié le 8 Janvier 2015

Comme le dit Adso, l'heure est à la prière et je n'ai pas tellement le cœur à autre chose ! Laus Deo tout de même pour ce que nous avons, en toute simplicité et pour la vie que nous menons avec ses imperfections... Car il suffit d'une balle perdue...

Bonne journée

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Salve

Repost 0

Publié le 8 Janvier 2015

Notre Seigneur a dit avant de mourir "Père, pardonnez leur car ils ne savent pas ce qu'ils font !"

Charlies Hebdo était un journal qui ne méritait pas ce nom, et ses dessinateurs sans doute des types avec des âmes pas bien belles et sans doutes bien noires (quoique nous n'en sachons rien d'autre que ce qui est visible aux yeux du monde)

Non on ne peut rire de tout et n'importe quoi ! Peux être y a t'il dans cet horrible carnage une sorte de justice immanente, les caricaturistes morts se moquant de Dieu et de Sa Sainte Mère en toute occasion, comme des fausses religions c'est vrai...

Peut être ont ils "mérités" leurs sorts, mais ce n'est pas à nous de le dire ! Ce n'est pas à nous de juger !

Oh je ne vais pas paraphraser François qui d'ailleurs se retranche derrière cette phrase pour ne pas proclamer haut et fort le message du Christ, mais justement je veux souligner ce qu'il y a de beau et fort dans le génie du Christianisme !

C'est le pardon ! Certes cela nous est difficile et peut paraître à tout le moins facile à dire, mais au delà de la vie et du comportement de ces hommes qui ont fait du mal à NSJC, il y a des âmes ! Noires peut être, mais c'est tout autant notre devoir que de dire en vérité qu'elles se damnaient, que de prier pour elles !

Le temps est à la prière, au silence, ( des amis s'en étonnent mais notre religion n'interdit ni miséricorde ni compassion au delà du comportement pêcheur de la personne, et la solidarité face aux barbares qui cherchent à détruire au delà de Charlies Hebdo, la civilisation occidentale, demain s'en prendront n'en doutons pas aussi à nous autres Chrétiens, mettant sur le même plan que les fausses religion ! Ne disons pas " ce n'est pas mon voisin, parce que ce n'est pas vrai )d'abord par dignité humaine, et parce que la prière n'est pas tapageuse !

Et puis il y a ces policiers, morts pour la France, peut-être encore pour protéger ( il paraît qu'ils étaient en faction près du journal suite à des menaces) le caricaturiste ´Charb' qui ne le méritait peut être pas, tel n'est pas mon propos... Les islamistes les ont tués comme des chiens !

"Pardonnez leur car ils ne savent pas ce qu'ils font..." Dur !

Laissons passer la justice des hommes, quelle soit impitoyable, et prions pour que tout cela cesse, pour que la France sorte de son aveuglement et revienne en Vérité au Seigneur Son Dieu comme le demande le prophète Jérémie, PRIONS !

Ensuite, nous parlerons, nous pourrons dire qu'on ne se moque pas de Dieu impunément etc...

Requiescant in Pace, si tant est que ce soit le souhait de Dieu... Et nous ne sommes pas à sa place, pauvres de nous....

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Le billet de Zosime

Repost 0

Publié le 7 Janvier 2015

de Marthe Robin

« Ô Père, ô mon Dieu, délivrez, sauvez maintenant votre France ; préparez le coeur de ses enfants à la mission qu'ils vont avoir à accomplir pour elle, pour toutes les autres nations, pour l'Eglise tout entière.

Ô Père, ô mon Dieu, que le coeur de tous vos élus tressaille maintenant à votre appel, reconnaissant votre voix et votre commandement, votre invitation à agir ; conduisez-les, ô mon Dieu, chacun à sa place et chacun à sa mission et imposez-leur vous-même tout ce que vous voulez de chacun et de tous. Que rien ne soit l'effet de leur choix, ô mon Dieu, mais de votre unique désir, de votre unique volonté d'amour. Ô Maman chérie, ne les laissez ni s'égarer, ni se tromper. »

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Ecclésial

Repost 0