Publié le 9 Juin 2015

Les saints Prime et Félicien nous montrent le chemin en cette belle journée sous le soleil (mais quel vent !)

Bonne journée !

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Repost 0

Publié le 8 Juin 2015

Ce torchon journaleux de gauche, le seul journal que François lit chaque matin (Au passage, c'est très respectueux du boulot de ceux qui lui font une revue de presse chaque jour...)

"Depuis la moitié des années 90, j’ai senti une nuit que cela ne me faisait pas du bien, que cela m’aliénait, m’amenais… et j’ai décidé de ne pas le lire."

En fait, François parle de la télévision, et les vrais propos sont "J'ai décidé de ne pas la regarder" Consolons nous, c'est tout aussi nocif ... même 10 minutes par jour...

Lire la suite

Rédigé par Zosime

Publié dans #Le billet de Zosime

Repost 0

Publié le 8 Juin 2015

Saint Maximin, évêque d'Aix (Ier siècle) Maximin était l'intendant de la famille de Béthanie et l'un des soixante-douze disciples du Seigneur. Il accompagna Lazare, Marthe et Marie lors de leur traversée. Il commença à évangéliser Aix-en-Provence aidé de Marie Madeleine. Il reçut la visite de saint Alexandre de Brescia dont il renforça la foi. Puis Marie Madeleine le laissa à son apostolat pour se retirer dans la solitude de la Sainte Baume. Le jour où elle sentit qu'elle allait mourir, elle descendit dans la plaine, retrouva Maximin qui venait à sa rencontre, qui lui donna la communion et l'ensevelit. Il demanda à avoir sa sépulture près de la sienne, ce qui fut fait. Les fidèles lui offriront au IIIe ou IVe siècle un sarcophage, dit sarcophage de sainte Marcelle. Saint Sidoine lui succéda comme évêque d'Aix.

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Salve

Repost 0

Publié le 7 Juin 2015

On revient vite ! :)

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Repost 0

Publié le 7 Juin 2015

De la procession sous Clément XI

Trèsoccupé ces derniers temps, j'ai cependant pris quelques minutes pour vous retranscrire cette procession à Rome, de la fête Dieu, sous le pape Clément XI ! L'ouvrage date de 1707, et est en vieux François, qu'il a fallu corriger...Je vous demande un peu d'indulgence pour les coquilles...

1707, par Jean Aymon, dans "Tableau de la Cour de Rome"

(...)

"La Messe étant finie, la Procession commence à désiler, selon l’ordre observé le jour de Saint Marc.

Chaque corps de Religieux chante les Litanies, mais les Chapitres ont leurs chœurs de Musique chacun; & celui de Saint Pierre du Vatican marche le pénultième entre celui de Sainte Marie Majeure, & celui de Saint Jean de Latran. Après que toutes les Confréries des Séculiers, les différents Ordres de Religieux, & Ies Chanoines des églises Collégiales font passés, tous les Officiers de la Chancellerie viennent selon le décret de leur Régent, qui les priverait de deux mois de leurs appointements s'ils y manquaient, sans avoir quelque empêchement légitime.

Ces Officiers qui portent chacun un flambeau à la main, font pour le moins au nombre de mille, & quelquefois jusqu'à douze cens, comme on le peut voir dans la liste que nous en avons donnée au Chapitre XVIII., de la troisième partie de ce Livre.

La Maison du Pape, & la Prélature marchent ensuite, à savoir les Ecuyers du Souverain Pontife régnant, les Procureurs Généraux des Ordres Religieux , les Camériers hors des murs, le Fiscal de la Chambre Apostolique, les Avocats Consistoriaux , les Secrétaires d'Etat, & de Cabinet, les Cubiculaires & Camériers secrets, le Conservateur de Rome, les divers chœurs de la Musique Papale, les Abréviateurs du grand & du petit Parquet, les Acolytes, & les Clercs de la Chambre, les Auditeurs de Rote, les Sous Diacres Apostoliques , & celui qui porte la Croix. Ensuite viennent les douze Pénitenciers de Saint Pierre deux à deux, revêtus de Chasubles & précédés de deux Clercs qui portent des Baguettes argentées, ce qui est la marque de leur Juridiction.

Avant que de partir ils vont rendre l'obédience au Pape, en son trône, & lui baisent le pied.

Les Evêques, les Archevêques, & les Patriarches consacrés viennent après revêtus de chapes, avec la Mitre blanche en tête, & avant leur départ ils rendent l'obédience au Pape, en lui baisant le Genou.

Les Cardinaux marchent ensuite deux à deux, selon leur rang, après avoir rendu l'obédience au Pape, en lui baisant la main. Ils sont précédés chacun de leur Cortège. L'Echanson de chaque Cardinal porte un gros flambeau de cire blanche allumé devant son Maître, et derrière lui à côté du Caudataire il a son Maître de Chambre , qui porte un Chapeau de plume de Paon, couvert de taffetas rouge dont il fait ombre à son Cardinal le tenant élevé en forme de Parasol, pour le défendre contre les Rayons du Soleil, quoi que ce soit une précaution inutile d'autant que toutes les rues , par où passe la Procession sont couvertes de toile, ou de Tapisseries au travers desquelles le Soleil ne peut pénétrer.

Après cela le Capitaine de la Garde Suisse paraît, les Suisses le suivent portant la Hallebarde, & formant deux files au milieu desquelles marchent les Capitaines des Gardes du Pape, les Princes du Trône, les Neveux du Pape, & les Ambassadeurs des Têtes couronnées, qui selon le règlement fait par le cérémonial du Pape Jules II marchent en cet ordre.

Premièrement l'Ambassadeur de l’Empereur, & celui du Roi des Romains qui ne s'y trouve presque jamais depuis que ce Royaume est en quelque manière uni à l'Empire d' Allemagne, par l'Election qu'on fait ordinairement du fils aîné de la Maison d'Autriche, qui par ce moyen est fait Vice gèrent de l'Empire, & par conséquent Empereur présomptif. L'Ambassadeur de France vient immédiatement après, & ensuite celui d'Espagne, et celui de Portugal, celui d'Angleterre quand ce Royaume est occupé par un Prince de la communion de Rome … ceux de Sicile, de Hongrie, de Chypre, & de Bohême viennent ensuite, lors que ces Etats sont possédés chacun par un Roi particulier, comme ils étaient autrefois.Après ceux-là viennent enfin les Ambassadeurs de Pologne, & de Danemark.

Le Pape se fait porter après tous ces Ministres des Couronnes, sur une machine où il .paraît à genoux, quoi qu'il soit assis. II a une riche Chappe & par-dessus un Poêle de toile d'argent qui lui couvre les Epaules, & les bras en forme d'écharpe. On met au-devant de lui un Escabeau de bois doré, avec un Coussin de velours rouge cramoisi, brodé et enrichi de dentelles d'or, sur lequel repose le Soleil où est le Sacrement, qu'il soutient de ses mains.

Le Dais sous lequel on voit ainsi le Pape est porté d'abord par les Patriarches, Archevêques, & Evêques au départ de l'église de Saint Pierre, & puis à la sortie du Portique du Vatican par les premiers Nobles des Nations, comme sont les Florentins, & les Siennois qui se le donnent tour à tour jusques sur la fin de la Procession, que les Conservateurs Romains & le Prieur des Capitaines des Quartiers le prennent, & le portent jusques dans l'église. Les Suisses qui vont aux côtés du Pape sont habillés de fer de pied en Cap , portants un grand Espadon dégainé, & après cette escorte de Cuirassiers marchent les Prélats, chacun selon leur rang : à savoir les Protonotaires Apostoliques, les Auditeurs , les Clercs de Chambre, les Généraux d'Ordre, les Référendaires de la Signature de Grace , & de Justice après lesquels viennent enfin les Compagnies de Chevaux légers quatre à quatre, tous couverts de riches Harnois…& c'est par cette belle Cavalerie que la marche est fermée.

Le Pape va quelquefois à pied dans cette Procession lors qu'il veut donner un exemple de plus grand respect pour le Sacrement, qu'il tient entre les mains. Urbain VIII., & quelques autres Papes, l'ont porté autrefois à cheval, ou sur une Haquenée.

Quand le Pape ne porte pas l'Hostie consacrée lui-même, le Doyen du Sacré Collège, ou le plus ancien Cardinal la porte à sa place.

Cette Procession dure ordinairement quatre heures, quoi que l'on ne fasse tout au plus que mille pas Géométriques de chemin, à cause de la gravité & de la lenteur, avec laquelle on marche. Elle passe sous les Portiques qu’ Alexandre VII., a fait construire autour de la place de Saint Pierre , & entre dans la rue qui va au Pont de Saint Ange, qu'on appelle Place de Saint Jaques du Cheval secoué (Cf. l’article sur le blog à ce sujet), & revient à Saint Pierre par le vieux Bourg , après avoir traversé l'autre Portique, & la Galerie qui le joint à l'église, où l'on entre dans le même rang, & le même ordre qu'on avait gardé pour en sortir.

Le Pape y étant arrivé dépose le Soleil dans lequel est l'Hostie consacrée sur le Maître Autel de Saint Pierre, & pendant qu'on fait les encensements , & qu'on chante l'Hymne Pange lingua … avec l'Oraison Deus qui nobis par laquelle on demande à Dieu qu'il lui plaise de faire sentir efficacement à tous les officiants le fruit de la résurrection de Jesus Christ de la Passion duquel ce Sacrement est un Mémorial, pendant cela, dis-je, les Cardinaux ôtent leurs Mitres, & leurs Parements, & reprennent leurs Capes rouges, avec lesquelles ils accompagnent le Pape jusques à la Chambre du Lit, où il se fait porter revêtu de ses habits Pontificaux, qu'il laisse dans cet endroit avec sa Tiare pour reprendre ses habits ordinaires, avec lesquels il le retire dans son appartement.

Ceux qui n'ont point vécu cette cérémonie seront bien aise d'apprendre ici, qu'afin qu'il n'arrive aucun désordre ni trouble, durant la Procession dont nous venons de parler, le premier Cardinal Diacre paré d'une Tunique de damas blanc, & d'une Mitre de même , demeure assis à la Porte du Palais Apostolique, sur une Chaise -de velours rouge cramoisi à Crépines d'or, mise au-devant du Corps de Garde des Suisses, où se tient aussi à la main droite de ce Cardinal, le Gouverneur de Rome avec son Bâton de commandant à la main, & à sa gauche le Majordome, ou Grand Maître de la Maison du Pape, qui restent-là jusqu'à ce qu'ils aient vu désiler tous ceux- qui assistent à la Procession dont il s'agit, jugeant sur le Champ tous les différents qui peuvent survenir touchant les préséances, ou pour quelque autre causes que ce soit.

II ont droit de commander tant aux Suisses qu'aux Soldats & Gardes du Pape, qui sont sous les Armes au milieu de la place, comme aussi aux Chevaux légers, dont ils en font mettre deux avec la Lance en arrêt à tous les coins des rués, par où la Procession passe.

Durant la Procession le Château de Saint Ange, fait trois décharges de toute son Artillerie, tant des Canons que des Boëtes : La première décharge se fait quand le Pape sort de la Chapelle Pauline, d'abord qu'il a pris le Soleil où est le Sacrement entre ses mains, qu'on tire un coup de la grande Couleuvrine de Saint Pierre, pour en donner le signal. La seconde décharge se fait lors que le Pape sort du Portique de la grande place du Palais Apostolique, & la troisième quand il entre dans la place de Saint Jaques. "

Lire la suite

Rédigé par Baglialto

Publié dans #Histoire

Repost 0

Publié le 7 Juin 2015

Solennité de le Fête-Dieu
Solennité de le Fête-Dieu

Des soucis techniques perturbent la mise en ligne depuis nos ressources mobiles...

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Ecclésial

Repost 0

Publié le 6 Juin 2015

Saint Norbert Évêque et Confesseur (v. 1080 †1134)

Norbert, né vers 1080, à Xanten, près de Cologne, fut élevé à la cour de l'empereur. Un jour qu'il allait à cheval, accompagné d'un serviteur, il fut assailli par un ouragan. Comme Paul sur le chemin de Damas, il entendit une voix qui l'appelait au service de l'Église. Initié aux saints Ordres, il se donna tout entier à la prédication de la parole de Dieu. Puis guidé par l'Esprit-Saint qui continue au cours des siècles à sanctifier l'Église, il se choisit en 1120 une retraite dans un lieu désert, appelé Prémontré, près de Cluny-le-Château, non loin de Soissons, et y institua l'Ordre qui porte ce nom. A la mort de son saint fondateur, cette nouvelle famille religieuse comptait à cet endroit seul plus de mille chanoines réguliers. Devenu archevêque de Magdebourg en 1126, saint Norbert aida le pape Innocent II à triompher de l'antipape Anaclet et fut l'ami de saint Bernard. Il combattit l'hérésie de Tankelm ou Tanchelin, qui niait la présence réelle du Christ dans l'Eucharistie. Saint Norbert mourut le 6 juin 1134.

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Salve

Repost 0

Publié le 5 Juin 2015

Dans ce monde de brutes !

Petit moment de douceur

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Repost 0

Publié le 5 Juin 2015

A Yorktown ! L'Hermione est aux States...

On aimerait que tout soit transparent dans cette affaire, et nonobstant le projet maçonnique et la navigation au moteur ( que les ignares béa passent sous silence à moins qu'ils aient virés de bord ...) c'est l'image de Rochefort qui est véhiculée et c'est tant mieux ...

Vive l'Hermione, la vraie, pas celle des camelots maçons ...

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Repost 0

Publié le 5 Juin 2015

Franciscus vient de nommer un contrôleur financier pour les affaires du Saint Siège... Comme dans une belle ONG ... Un laïc d'un cabinet d'audit international...

Le cirque continue...

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Repost 0