Publié le 2 Octobre 2015

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Culture

Repost 0

Publié le 2 Octobre 2015

Salve !

C'est la fête de nos saints anges gardiens en ce jour !

Discrets comme ils sont, mais toujours attentifs à ne nous laisser faire que ce que Dieu a permis que nous fassions, nous avons bien souvent, hélas, tendance à les oublier !

Prions les donc bien fort en ce jour et tâchons de les invoquer et remercier plus souvent ...

Bonnes journée !

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Repost 0

Publié le 29 Septembre 2015

C'est aujourd'hui la fête de l'archange ! Voici ce qu'on peut en lire chez Delmas

" Et vidi per noctem. (Et j'ai vu pendant la nuit). Zacharie, VI.

L'Ange, bien qu'il se mêle souvent des affaires humaines, n'a pas son séjour ici-bas. Le ciel est sa patrie. Là, il voit Dieu face à face; il contemple sa majesté et chante des cantiques dont l'homme n'a jamais entendu l'harmonie. Sa place est au pied du trône de l'Éternel. Attaché par l'obéissance à nos pas, jouissant partout de la vision béatifique, il rend gloire à Dieu en veillant sur nous, et en aplanissant les difficultés de la vie.

Mais cette mission n'occupe qu'une très-modique partie de son existence et de son activité : Dieu, voilà le centre vers lequel il est attiré, et au sein duquel coule son heureuse éternité. Zacharie est peut-être de tous les prophètes celui qui nous entr'ouvre plus larges les portes du ciel, et qui nous laisse voir dans le mystère de ses visions, les plus admirables scènes.

Au chapitre Ier, il nous révèle les missions des Anges, et nous fait entendre leurs rapports:

" J'ai vu pendant la nuit, et voici un homme, montant un cheval roux, et il se tenait parmi les myrtes; et après lui venaient des chevaux roux, blancs et variés. »

Et j'ai dit : Qui sont ceux-ci, mon Seigneur? ». Et l'homme qui se tenait parmi les myrtes me répondit et dit : Ce sont ceux que le Seigneur a envoyés pour parcourir la terre. »

Et ils répondirent à l'Ange du Seigneur » qui se tenait parmi les myrtes : Nous avons parcouru la terre, et voici que toute la terre est habitée et dans la paix. »

Le prophète Zacharie est envoyé de Dieu pour encourager les Juifs, à continuer la construction du temple, détruit par Nabuchodonosor.

Ils avaient été déjà interrompus dans leur travail par les attaques des peuples voisins, et ils se ralentissaient de leur première ardeur. C'est en ce moment que Zacharie voit cette vision.

Le cavalier parmi les myrtes, appelé l'Ange du Seigneur au verset 11, est saint Michel, au témoignage des Hébreux, de saint Jérôme et d'autres Pères; il est à cheval, prêt à secourir son peuple, et cette attitude guerrière caractérise l'Archange. « Michel apparaît entre les myrtes, dit Cornélius, parce qu'il apporte d'heureuses nouvelles au sujet de l'achèvement du temple.

Le myrte, chez les anciens, était le signe de la joie; on s'en couronnait dans les festins. » Il est suivi des Anges, chefs et princes des peuples. Lui, leur supérieur, les interroge sur l'état des royaumes, et ceux-ci lui répondent: « Nous avons parcouru la terre, et elle est en paix. » Ainsi, ô peuple juif, rassuretoi, ne crains pas d'être arrêté plus longtemps dans la réédification du Temple.

Après cette assurance, l'Ange adresse à Dieu sa prière: « 12. Et l'Ange du Seigneur répondit et dit: » Seigneur des armées, jusques à quand n'aurez» vous pas pitié de Jérusalem et des villes de Juda, » contre lesquelles vous êtes irrité? Voici déjà la » soixante et dixième année de captivité! » Michel, dit un pieux1 interprète, prie pour tout le peuple qui lui est confié : « Alors que toutes les autres nations, dit-il, coulent en paix des jours prospères, pourquoi, Seigneur, permettez-vous que les Juifs seuls soient troublés par Cambyse, par les Samaritains et autres ennemis? Pourquoi laissez-vous interrompre l'œuvre de votre temple? Jusques à quand remettrez-vous d'avoir pitié de Jérusalem, dépourvue de murailles et de temple? »

Le Seigneur se montre toucbé et parle de bonnes paroles : « J'ai voué à Jérusalem et à Sion un amour éternel: si j'ai châtié mon peuple, je l'ai fait en père; mais ses ennemis l'ont maltraité outre mesure. Je reviendrai donc avec toute ma miséricorde à Jérusalem; mon temple y sera construit , et j'étendrai sur lui un voile protecteur. » On voit ici que l'intercession des Anges n'est pas sans efficacité : nier le pouvoir de leurs prières, sans déchirer cette page de la sainte Ecriture, c'est une de ces contradictions que l'aveuglement de l'hérésie explique seul.

Suivons le prophète: au chapitre III, il nous présente un spectacle non moins touchant. Le grand prêtre juif, qui aidait Zorobabel à l'achèvement du temple, du nom de Jésus, s'était relâché; il ne s'appliquait plus avec la même ferveur, à presser les travaux, à instruire son peuple et h interdire les mariages prohibés entre les Juifs et les gentils. Il est donc cité au jugement de Dieu: Et le Seigneur m'a montré, dit le prophète, » le grand prêtre Jésus, debout devant l'Ange du » Seigneur, et Satan se tenait à sa droite pour » l'accuser. » 2.

Et l'Ange dit à Satan : Que le Seigneur te » confonde, Satan! » 3. Et Jésus était couvert de vêtements souillés; » et il se tenait devant la face de l'Ange. » 4. Celui-ci répondit et dit à ceux qui se te» naient devant lui : Enlevez - lui ses vêtements » souillés. Et il lui dit : Voici que je t'ai délivré » de ton iniquité! » C'est ici une espèce de tribunal : le juge est saint Michel; Satan, l'accusateur; l'accusé, le grand-prêtre. Satan fait valoir les négligences de Jésus, et espère obtenir la condamnation du grand-prêtre; mais celui-ci, touché de repentir, promet amendement.

Et saint Michel, tuteur de la synagogue, et en particulier du grand-prêtre, oppose à Satan la volonté de Dieu, qui n'est pas de perdre le pécheur, mais de le convertir, et il absout le coupable.

D'après ce passage célèbre, quelques Pères ont cru que saint Michel présidait au jugement particulier ; ce qui ne paraît pas improbable. Beaucoup, frappés de cette bienveillance dont il entoure Jésus, le nomment le Protecteur de l'Eglise, et spécialement du souverain Pontife: « Tuteur du corps de l'Eglise, dit l'un d'eux, il l'est surtout de la tête. « Quand ils acceptent le pontificat, dit Cornélius en parlant des Papes, qu'ils sachent que Lucifer est leur antagoniste et qu'il leur déclare, dès ce jour, un duel à mort. Mais, d'autre part, qu'ils n'oublient pas qu'ils ont saint Michel pour défenseur, et que leur cause, entre ces mains puissantes, n'est nullement exposée. » "

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Ecclésial

Repost 0

Publié le 28 Septembre 2015

Girouet
Girouet
Girouet
Girouet
Girouet
Girouet
Girouet
Girouet
Girouet
Girouet
Girouet
Girouet
Girouet

Définition du Littré : Girouet : platine de fer en forme de panonceau, tournant à tous vens, au faite d'un toit, ou d'un mat !

Voilà, vous savez comment prendre le vent !

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Terres de France

Repost 0

Publié le 28 Septembre 2015

Le Festival de Loire
Le Festival de Loire
Le Festival de Loire
Le Festival de Loire
Le Festival de Loire
Le Festival de Loire
Le Festival de Loire
Le Festival de Loire
Le Festival de Loire
Le Festival de Loire
Le Festival de Loire
Le Festival de Loire
Le Festival de Loire
Le Festival de Loire
Le Festival de LoireLe Festival de Loire
Le Festival de LoireLe Festival de Loire
Le Festival de LoireLe Festival de LoireLe Festival de Loire
Le Festival de LoireLe Festival de Loire

Tous les deux ans, la Loire accueille, dans la bonne ville d’Orléans, le festival de Loire ! C’est le plus grand rassemblement de la marine fluviale ! Concernés à plus d’un titre, de Tours à Orléans, par le grand fleuve, certains de nos pingouins s’y sont retrouvés tout le ouikende dernier, pour fêter la navigation ligérienne !

Si celle-ci périclita un peu fin XIX ème, à l’arrivée du trafic ferroviaire, la redécouverte du fleuve par les Orléanais, a remis au gout du jour les traditionnels chalands, Mahons, Gabarots, Gabares, Toues et autres Flutreaux....

Plus d’une cinquantaine de bateaux de transports de marchandises, reconstitutions de « trains » (de marchandises, œuf corse !), déplacés à la force des bras et du courant car le vent était un peu contraire ce ouikende, a constituée un admirable spectacle !

Chaque festival voit un pays hôte, et cette année ce fut la Pologne, qui a aussi une grande tradition de navigation fluviale, sur la Vistule ! Venus en bateaux via les canaux (je mets une photo de la carte du périple) les polonais, très francophiles, ont pu nous faire partager leur joie de vivre, leurs traditions culinaire s (petits pâtés et poissons fumés, chants de mariniers, ainsi que de belles images, de LEUR fleuve, qui ressemble à la Loire par beaucoup de cotés.

Ils étaient aussi venus avec un chaland qui portait un immense buste de leur roi Casimir III, à la barbe fleurie ! Ce roi éclairé libéralisa le trafic sur la Vistule en levant les droits de Douane !

L’histoire nous en était contée samedi soir durant un splendide spectacle pyro-musical sur la Loire, qui a vu visiteurs et Orléanais se presser comme rarement le long des quais et sur le pont de pierre.

Guinguettes, et métiers artisanaux liés à cette marine de Loire étaient bien présents, et nos enfants ont pu s’amuser à naviguer sur des barques, à identifier les poissons du fleuve, ou à comprendre le fumage des harengs par exemple, puisqu’un sympathique stand nous les faisaient comme en Hollande (Ne pas confondre avec l’autre qui a fumé, mais pas la même chose…)

Je vous laisse avec quelques-unes des 400 photos …

Lire la suite

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Terres de France

Repost 0

Publié le 28 Septembre 2015

Petit rappel

Au moment où François s'apprête à canoniser les époux Martin, ce livre vous permet de cheminer avec Sainte Thérèse au jour le jour !

Lire la suite

Repost 0

Publié le 28 Septembre 2015

Je vous en parlais privatim pour les abonnés aux pages annexes du blog, nous ouvrons une nouvelle section consacrée aux traditions vivantes et historiques de nos territoires...

C'est Baglialto notre historien qui s'y colle en premier avant de passer la main à l'abbé qui devrait nous parler régulièrement des "vocables" de Notre Dame et de ce qui, de ci de là, y est attaché !

Lire la suite

Repost 0

Publié le 28 Septembre 2015

Salve !

Après un ouikende très riche en activités, nous voici repartis pour une semaine de folie, en visite, hélas pas par voie fluviale !

Je vous souhaite une bonne journée !

Lire la suite

Repost 0

Publié le 27 Septembre 2015

Nous filons ouïr la Sainte messe, puis courir après les canards ... Reportage à suivre ...

Daigne la petite Thérèse du haut du ciel nous envoyer une pluie de roses ...
Bon et Saint Dimanche

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu XVIII. Versets 1 à 4 :

En ce temps-là, les disciples s'approchèrent de Jésus, et lui dirent : Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux ?
Alors ayant fait venir un enfant, il le plaça au milieu d'eux
et dit : Je vous le dis, en vérité, si vous ne changez et ne devenez comme les enfants, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux.
Celui donc qui se fera humble comme ce petit enfant est le plus grand dans le royaume des cieux.

Lire la suite

Repost 0

Publié le 24 Septembre 2015

Dans la pétaudière ecclésiale, pétitions, par ci, pétitions par là ... raz le bol...

Sur un air bien connu :

Musique !

"Le temps des pétitions

On se donne pour mission

C'est une aventureeee

Quand le temps va et vient

On se dit c'est demain Il faut qu'on assureeeee

Car le temps d'innover

chaque jour, nouveau jour

dans l'Eglise mise à jour

la loi je la fais....

On pense depuis longtemps

Qu'on est les rois du monde

Que depuis le concile

Réclamer (Exiger) c'est facile

pour les imbéciles...."

Lire la suite

Rédigé par Adso

Publié dans #Le billet de Zosime

Repost 0