Indulgences

Publié le 2 Novembre 2015

Une indulgence plénière, applicable seulement aux âmes du Purgatoire, est accordée au fidèle qui, outre les conditions habituelles :
1- visite dévotement le cimetière et prie pour les défunts, ne serait-ce que mentalement, entre le 1er et le 8 novembre (indulgence une fois par jour, pour chacun de ces jours).
N.B. : les églises accueillant des sépultures, remplissent la définition d'un "cimetière"

le jour où est célébrée la commémoration de tous les fidèles défunts (2 novembre), visite pieusement une église ou un oratoire et y récite le Pater et le Credo.

Une indulgence partielle, applicable seulement aux âmes du Purgatoire, est accordée, tous les jours de l’année, au fidèle qui :
1- visite dévotement un cimetière et prie pour les défunts, ne serait-ce que mentalement ;
2- récite dévotement les Laudes ou les Vêpres de l’Office des défunts, ou l’invocation Requiem aeternam : « Requiem aeternam dona eis, Domine, et lux perpetua luceat eis. Requiescant in pace. Amen. » (A nos frères défunts, accordez, Seigneur, l’éternel repos ; et que brille à leurs yeux la lumière sans déclin. Qu’ils reposent en paix. Amen.)

RAPPELS

Qu'est-ce qu'une indulgence ? Indulgences plénière et partielle.
L’indulgence est la remise devant Dieu de la peine temporelle due pour les péchés dont la faute est déjà effacée, que le fidèle bien disposé, et à certaines conditions définies, obtient par le secours de l’Église qui, en tant que ministre de la rédemption, distribue et applique avec autorité le trésor des satisfactions du Christ et des saints.
L’indulgence est partielle ou plénière, selon qu’elle libère partiellement ou totalement de la peine temporelle due pour le péché.

Conditions pour gagner une indulgence
- être baptisé
- être en état de grâce
- avoir l’intention, au moins générale, de la gagner (Il est bon de renouveler chaque jour, ou au moins de temps en temps, l’intention de gagner toutes les indulgences attachées aux prières et aux actions que nous ferons)
- accomplir "l’œuvre prescrite".

Conditions pour gagner une indulgence plénière
Pour obtenir l’indulgence plénière, il est nécessaire d’accomplir l’œuvre a laquelle est attachée l’indulgence et de remplir les conditions suivantes :
- confession sacramentelle, le jours même ou dans les jours précédents ou suivants (1)
- communion eucharistique, le jour même
- prière selon les intentions du Souverain Pontife, le jour même (2)
- Il faut de plus que soit exclu tout attachement au péché, même véniel.
Si cette pleine disposition vient à manquer, ou si les trois susdites conditions ne sont pas remplies, l’indulgence sera seulement partielle.

(1) Plusieurs indulgences plénières peuvent être obtenues avec une seule confession sacramentelle ; mais par une seule communion et une seule prière selon les intentions du Souverain Pontife, on ne gagne qu’une indulgence plénière.
(2) La condition de prier aux intentions du Souverain Pontife est pleinement remplie si l’on récite à son intention un Notre Père et un Je vous salue Marie ; mais chaque fidèle peut réciter telle ou telle autre prière, selon la piété et la dévotion de chacun envers le Pontife Romain.

Pour qui ?

Les indulgences, aussi bien partielles que plénières, peuvent toujours être appliquées aux défunts par mode de suffrage.

Combien de fois ?
L’indulgence plénière ne peut être obtenue qu’une fois par jour, sauf pour ceux qui sont " à l’article de la mort ".
Mais l’indulgence partielle peut être gagnée plusieurs fois par jour, à moins qu’il en soit expressément prévu autrement.

Indulgence plénière pour un mourant
Si on ne peut recourir à un prêtre pour donner à un fidèle en danger de mort les sacrements et la bénédiction apostolique avec indulgence plénière aux termes du canon 468, § 2, C.I.C., notre sainte Mère l’Église lui accorde, s’il est bien disposé, l’indulgence plénière qui peut être gagnée à l’article de la mort, à condition que pendant sa vie il ait récité quelques prières d’une façon habituelle. Pour gagner cette indulgence plénière, est recommandé l’usage d’un crucifix ou d’une croix.

Principales prières indulgenciées

Un grand nombre des prières les plus usuelles peuvent nous obtenir une indulgence partielle. Parmi les plus connues :
- Actes de Foi, d’Espérance, de Charité
- Acte de contrition
- Adoro Te
- Âme du Christ
- Angelus ou Regina Coeli (suivant le temps liturgique)
- Credo
- Communion spirituelle
- De profundis
- Magnificat
- Visite au Saint-Sacrement (indulgence plénière si adoration pendant 1/2 heure)
- Litanies : du Saint Nom de Jésus - du Sacré-Cœur - du Précieux Sang - de la Sainte Vierge - de saint Joseph - des Saints.
- Prière à l’ange gardien
- Rendre grâces après les repas
- Salve Regina
- Le Signe de Croix bien fait
- Souvenez-vous
- Sub tuum praesidium

Rédigé par Cdl Balthasar

Repost 0