Du progressisme dur mais non avoué

Publié le 2 Février 2015

Un illustre prêtre que j'ai eu la grâce de croiser, disait la chose suivante "faute avouée, à moitié pardonnée !"

C'est très vrai, mais peut être faut il d'abord SE l'avouer, la faute qu'on commet !

Il existe une maladie du catholicisme, condamnée et dénoncée par tout les papes ( enfin ceux qui ne souffrent pas d'un complexe de coolitude ( je me dois absolument de plaire au monde et donc de ne froisser personne chez ceux qui ne sont pas de ma paroisse, les autres comprendront !))

Ce mal, c'est le quiétisme !

Le chretien ne doit pas être tiède, sous prétexte de fausse humilité, sous prétexte de fausse charité, car Saint Paul nous dit bien que sans Vérité , pas de charité !

Quel mal y a t'il a dire que le pape se trompe fasse à 2000 ans de Christianisme, de tradition et qu'il est ambigu ( pour plaire au monde) dans ses rapports avec l'Evangile...

La papauté est une noble, très noble charge ! (J'ai plusieurs aïeux qui sont morts pour l'affirmer !)

Si tant est comme le dit Benoit XVI qu'on y soit docile quand on est élu l'Esprit Saint assiste le pape, mais celui ci doit rester dans les pas du Christ...

Je remarque que la Curie romaine est pour 1/3 au moins composée de sedevacantistes, puisque ceux ci critiquent François sans se priver, parfois par voix de presse ! Cdl Burke, Cdl Georges, et j'en passe, beaucoup et des meilleurs ... Ils sont sedevac mous à cause de leurs grands âges, sans doute !

En tous cas, ils ne souffrent pas de quiétisme, eux qui on souvent plus que l'âge de retraite des gens ordinaires, ils défendent le Christ !

Ah, une petite différence, il est vrai ! Je ne suis pas Clerc ( mais clair, oui !) et donc je ne me sens tenu que par un certain niveau de defference envers François ( au moyen Âge on chassait les mauvais évêques à coup de bâton )quand il passe son temps à blâmer les fidèles les plus fidèles, ceux qui sont attachés à l'authentique message du Christ... Il est vrai que pour certains, le message du Christ, on s'en accommode à toutes les sauces, y compris liturgiques...

Donc, et vous je fais remarquer que JAMAIS je ne franchis la ligne de l'insulte envers la fonction, je n'hésite pas à signaler les bons propos ( rarement sans fiel) du Pasteur étrange!

En bon chretien je continuerai, 77x70 ans s'il le faut, j'ai de bonnes jambes, pas une once de gras..., ( je pourais m'abstenir et attendre en priant des lendemains qui chantent, mais je risque d'être redevable de mon talent au dernier jour ) encouragé à proclamer le Christ intégralement, comme nous y invitent ceux qui de l'intérieur de l'Eglise essayent de nettoyer les bésicles de François ! Avec mon franc parlé, je vous salue, les bisounours qui craignent de blesser la charité au mépris de la vérité !

Rédigé par Cdl Balthasar

Repost 0