"Pour ton trognon de pomme: Dix Sous ou le bâton !"

Publié le 11 Novembre 2010

Marseille sous les ordures, Paris aussi ! Ah quand les éboueurs font grève !

Mais au fait, à Rome, autrefois, comment cela se passait il quand vos charmants voisins déposaient leurs épluchures d'artichauts, (à la romaine, bien sur !) leurs boutanges de Chianti, morceaux de pots de chambre en porcelaine... et autres jusque sur vos marches ???

Eh bien, figurez vous que tout le monde était prévenu de l'interdiction de déposer des ordures ! Balthasar nous a promenés dans le Trastevere, où il n'a pas manqué, en bon guide, de nous mentionner de curieuses plaques datant du XVIII me ! Elles sont en italien, et encore pas pur jus, puisqu'il s'y mêle parfois du "patois" local !

Elles auraient du être en Latin, puisque nous nous situons dans les Etats Pontificaux, mais dans les quartiers populaires, outre l'illettrisme (qui devait être élevé malgré les efforts de l'Eglise) tout le monde ne parlait pas le latin !

Œuvre de pédagogie donc ! Ces plaques laissent entendre à contrario, que la pratique du dépôt d'ordures était courante (sinon à quoi bon placarder ?) au XVIII ème siècle !

Cette plaque a une autre particularité: elle énonce la peine des contrevenants ! La peine énoncée est de Dix Scudi (Le Scudo est la monnaie des Etats Pontificaux)

http://www.beastcoins.com/World/Vatican/E0406TN.jpg

 Elle prévoit d'autres peines probablement corporelles à la discrétion (Pas tout à fait puisque référence est faite à l'édit n°  du ...) de celui qui ordonne, à savoir le chef de la rue !

La plaque précise aussi que toute personne (Ogni Persona) est concernée par l'interdiction ! Balthasar nous explique alors que d'autres plaques dans la ville, mentionnent "DI QUALSIUOGLIA GRADO", ce qui tendrait à indiquer que votre condition sociale, ne vous met pas à l'abri de l'interdiction ! Pas plus Balthasar que moi, ne pouvons jeter l'os du gigot que nous grignotions il y a cinq minutes !

Plaque-de-rue-dans-le-Trastevere-1.JPG

 

Voici la traduction peu ou prou, de la plaque:

PAR ORDONNANCE DE MGR TRES ILLUSTRE ET REVEREND PRESIDENT DE LA RUE 

EST INTERDIT A TOUTE PERSONNE DE JETER OU FAIRE JETER EN CE LIEU DES IMMONDICES D'AUCUNE SORTE SOUS PEINE DE DIX SCUDI OU AUTRES PEINES A SA DISCRETION (Celle du chef de la rue) COMME PREVU DANS L'EDIT PUBLIC 50 DU XV JUILLET 

Est ajouté une date en chiffre arabe, celle de 1764 !

Un peu plus loin, nous trouvons une autre plaque, un peu différente, dans un style plus simple, qui elle, est signée: ORSINI NOTARO (Notaire)

Plaque-de-rue-dans-le-Trastevere-2.JPG

 

Visiblement, et c'est une bonne chose, la municipalité fait ce qu'il faut pour entretenir ces plaques ! Quant à savoir, si l'interdiction persiste, sans nul doute ! 

D'ailleurs, les agents de nettoyage sont très consciencieux, même dans les artères moins visitées !

La peine de Dix Scudi ??? J'ose espérer que le montant a été revu, par ce que je ne pourrais hélas pas m'en acquitter, n'ayant plus de piécette à l'effigie de Clément XIII, pour payer les dégâts ! Balthasar vient malicieusement de faire tomber ma glace, sur les marches d'un barbier !


*************

Plaque-de-rue-suite.JPG

Addendum:
Je viens de retrouver dans mes photos, une autre plaque postérieure à la première, où il est fait état de la condition sociale, qui ne joue pas pour échapper aux poursuites, comme expliqué ci dessus:

 

Rédigé par Adso, condamné, depuis cet incident, à raser gratis !

Publié dans #Culture

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :