Plein feu sur le bonhomme !

Publié le 13 Octobre 2009

J’ai traversé bien des rues, dans bien des cités d’Europe !

Rien n’est plus plaisant que d’attendre que le feu passe au rouge pour les véhicules.

Quand cela se produit, bien souvent un signal crée pour les piétons passe au vert !

 

Avez-vous remarqué comme ceux-ci peuvent être différents d’un pays à l’autre !?

Non ? C’est, qu’hélas ils ont tendance à s’uniformiser parce que quelques firmes fabricantes se taillent la part du lion dans le marché des feux tricolores, et ont tendance par un logo insipide à faire disparaitre les petites figures locales, bien souvent à l’image des habitants du pays concerné.

 

Prenons quelques exemples : Le petit bonhomme vert italien a en majorité deux types de représentations : avec ou sans chapeau ! (Cette dernière fait un peu …mafioso !)

Cela ne l’empêche pas d’être bien charpenté avec des épaules carrées, Un type un peu macho…mais la version tête nue, semble en passant au vert, faire rouler ses épaules, comme Aldo sur la plage ! Ma c’est la classe !

 

Le Russe, bien charpenté, la tête dans les épaules, et les poings sur les hanches, dans sa version immobile, et rouge semble prêt à en découdre avec le capitaliste…

Il l’est devenu, et ressemble là encore, hélas, désormais, aux tristes modèles français.

 

Ces derniers utilisent de plus en plus des D.e.ls (diodes électroluminescentes), petits points verts qui donnent une silhouette particulière aux petites figures. Plus ou moins minces, les bras ballants au repos, et prêt à vous serrez la main au feu vert, ils colonisent les villes. De temps en temps, une femme en robe démodée, aux pas décidés, vient remplacer les hommes, au pays de l’égalitarisme.

Une touche de style vient aussi égayer quelques feux. Air interrogatif, la tête légèrement levée vers le ciel, et les mains sur les hanches dans la position « danse des canards », pour l’homme immobile rouge ; Décidé, dans la position du lanceur de boules, un bras en avant, dans sa version en mouvement !

Il a existé une version de feu sur laquelle, figurait un bout de trottoir, sous les pieds de l’homme rouge  pour le cas où le piéton s’aventurerait à attendre le passage au vert, un pied sur la chaussée…

 



(Cliquez sur l'image pour une meilleur vision)


Un petit nouveau a fait son apparition le long des voies de tramway, notamment à Paris ! Doit-on y voir un signe d’immobilisme, car celui-ci n’est pas en mouvement dans sa version verte. Il ressemble à une étoile munie d’une tête ronde, comme un symbole soviétique, alors que, nous le verrons, à l’est, les « Ampelmann » sont autrement plus sympathiques !

En Arménie, le vert semble courir après un ballon, ce qui ne semble pourtant pas inciter la population à briller plus en foot…

 

Le portugais à D.e.ls, semble prêt à dégainer, les deux mains bien en évidence, comme le slovaque, qui a semble t’il des chaussures et une veste, et est ainsi mieux nanti !

Si l’anglais est vouté, pas de chance, pour le polonais, qui a un corps plus gros que la tête et des épaules ridiculement carrées, ce qui n’est pas très flatteur. On se demande comment il tient sur ses jambes écartées en version « traversez »

 

Quand à la direction, on voit de tout chez les verts ! A droite, à gauche, statiques, cela n’a pas de rapport avec la politique, l’important est ce qu’il symbolise, même dans son immobilisme : la traversée de la chaussée !

 

 

Le plus chic, alors que la plupart sont trop stylisés pour être habillés, est le bonhomme vert belge ! Un semblant de coiffure, une veste, un pantalon, et des souliers !

Son âme sœur (proximité de la France oblige ?, il y a des hommes ET des femmes) porte une veste, une robe, et des chaussures ! Elle est coiffée !

La danoise, mal fagotée, et boulotte, est dessinée avec une queue de cheval…

 

Venons-en au petit bonhomme Allemand ! Si à l’ouest, bien charpenté, ses membres étaient découpés par une ligne, qui semblait en faire plus un mannequin, les allemands de l’Est, crée un petit personnage sympathique, l’Ampelmann !

Muni d’un chapeau, qui ressemble à un casque en version rouge, il a les bras à l’équerre, et ressemble à un drôle de joueur de babyfoot !

Dans sa version verte, il prend les traits d’un marcheur décidé, les bras en avant !

Voila qui contrebalançait avec les images rigides du régime, encore que le petit bonhomme vert puisse passer pour un enquêteur de la Stasi.

Vint la réunification, et le besoin de faire passer à l’est les symboles de l’ouest !

L’Ampelman disparait peu à peu, tellement, que les allemands se mobilisent pour son retour ! On le voit donc encore, sur les feux !

Père tranquille, il est parfois accompagné par une 'Ampelfrau', petite fille typiquement allemande avec une tresse dans le dos ou des couettes et une robe….

Droitement sortie d’une cour de récréation, elle invite sagement,  dans sa version verte , les enfants à ne pas sortir des clous…chose que vous ferez aussi, pour ne pas passer à côté de votre nouvelle obligation : saluer les petits bonhommes rouges, ou verts !

Rédigé par Balthasar

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :