Le Récit (1)

Publié le 18 Janvier 2010

C'est très tôt, que quittant, douillettement installé dans le sac à dos d'Adso, notre petit appartement parisien, j'ai pris le train pour Marseille !
La campagne parisienne reste sous la neige, et le temps est maussade !

Petite Rose est hélas retenue par des obligations professionnelles !

Nous traversons des zones boisées plus ou moins montagneuses, couvertes de neige, presque dignes des écrits de Jacques London !

D’un coup, d’un seul, à la sortie d’un tunnel, le paysage change ! Adieu les grands arbres et les champs couverts de neige ! Ils laissent place à une sorte de garigue parsemée de cyprès !

Nous sommes dans le sud, la banquise n’est pas loin !

Les sommets enneigés au loin, font de ce paysage, un décor fort sympathique !

 

Le train entre en gare, sous la grisaille ! Juché sur les épaules d’Adso (je suis de petite taille, mais pas un nain (méchant Mortimer !), j’essaye d’apercevoir Mirabelle, qui vient nous chercher à St Charles (Non, c’est bien à Marseille, c’est juste le nom de la gare !)

Accompagnée d’un Archange, elle apparait gracieusement en bout de quai !

Le temps d’attendre une pingouinaute (internaute de la banquise=pingouinaute) venue de la partie cassolette de l’Occitanie, et nous voila partis en deux groupes, vers l’igloo Mortimerien.

 

Je vais avec Adso mon garde du corps et Archange, pour rejoindre Pierre dans le centre ! Il est question de manger au restaurant, et j’ai entendu dire qu’il y a des plats de poisson peu cher (Peuchère !) dans cette ville, délicieux à réveiller les morts !

Je rencontre Pierre, qui m’intimide drôlement, et nous décidons d’aller sur le vieux port !

C’est charmant ! Je cherche le Ferry boite de M. Escartefigue, mais je ne vois que des promènes couillons, qui font le tour des calanques marseillaises, par tous les temps, et pas qu’aux calendes grecques !

 

Il y a des marchandes de poissons, qui proposent de gros rougets, (Bien que je me demande si cette bestiole est typiquement marseillaise, je la croyais de Lille !) et autres poisson que je n’identifie pas ! De belles pièces !

Un petit bateau vient d’accoster, et les gens s’approchent pour savoir ce qu’il va bien débarquer !

Un pêcheur répare un filet au fond de sa barque…

poisson.JPG 
Vente de poisson frais


poisson2

Là haut sur la colline, Notre Dame de la Garde, La Bonne Mère, veille sur le port et ses pêcheurs !


poisson3

Arrivée d'un pêcheur !

poisson4

Un pêcheur travaille dans sa barque

Nous nous rabattons, sur un restaurant typique, portant un hippopotame en enseigne ! On y sert de délicieuses brochettes provençales dans un décor typiquement sans attrait !

La conversation porte sur divers sujets, et nous parlons, hypo oblige, un peu du Chari et de divers crocodiles qui nagent dans les eaux troublées du catholicisme français…

Vers deux heures, nous nous mettons en tête de rejoindre l’igloo car Pierre doit donner une conférence sur la houle (pas celle du port de Marseille, car la mer est d’huile, comme celle de la sardine qui le bouche) et le sort des pingouins ballotés par icelle !

 

Suite demain

Rédigé par Balthasar

Publié dans #Voyages

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :