« La macchinetta »

Publié le 22 Novembre 2010

 

Allez, debout, secouez vous ! Une nouvelle semaine de boulot commence !

De quoi vais-je vous parler de si bonne heure, au saut du lit ?

 

Vous manquez d’énergie ? Eh bien utilisez donc la macchinetta, c'est-à-dire la petite machine !

Non non, je vous rassure, rien à voir avec le monument à Victor Emmanuel (La machine à écrire, dont la frappe sur les touches vous réveillerait !)

Rien à voir non plus avec une quelconque machine infernale qui vous enfilerait de force votre pantalon genre celle vue dans "Wallace & Gromit" !

 

La macchinetta, est autrement dénommée, Mokka, caffetierra, ou encore par le nom de son inventeur, (Passé dans le langage courant comme le brave frigidaire) : Bialetti

 

Alfonso Bialetti est un ingénieur italien, né dans les vingt dernières années du XIX ème siècle ! Nous célébrons le quarantième anniversaire de sa mort cette année.

 

C’est grâce à l’industrie française, (Cocorrrrriccco !) dans laquelle il découvre le travail de l’aluminium, qu’il crée sa petite entreprise en 1919.

Il a alors une idée géniale, celle de fabriquer une cafetière en aluminium (Ses plans font d’elle un des objets les plus italiens qui soit et la font rentrer dans le patrimoine national): La Moka.

Elle est au point en 1933, mais Alfonso ne la vend jusqu’en 1940 que sur les marchés piémontais ! Il en écoulera quand même près de 70 000 !

L’aluminium n’est jusque là, pas utilisé en cuisine, autre innovation d’Alfonso !

Au début des années 2000, il est produit, plus de 200 millions de cafetières par an !

 

Si le prix de l’alu, et du café mettent à mal l’entreprise, celle-ci grâce à une campagne de publicité formidable au sortir de la guerre,  sait relancer la production !

Il y a même dans ces années là une réplique géante, exposée à Milan, de la Moka Express !

Le marketing reste encore aujourd'hui l’arme essentielle face à la concurrence féroce sur le marché du café !

La mascotte du groupe, une caricature d’Alfonso Bialetti, y fait beaucoup !


Souvent copiée, jamais égalée, la Bialetti fait un excellent café, comme en témoigne les photos ci-dessous !

Explications :

Versez la quantité de café souhaitée dans le réservoir (photo 1) sans pour autant trop en mettre (on fait 4 tasses sans souci)

Balthasar-au-petit-dej-4.JPG

Calculez le nombre de tasse d’eau, et versez-la dans le même réservoir !

Revissez la cafetière, et posez la sur votre poêle à bois (ou votre gazinière)

Quand l’eau bout, elle remonte avec le café infusé, en passant à travers le filtre, dans la partie supérieure !

 

Balthasar-au-petit-dej-3-copie-1.JPG

Vous n’avez plus qu’à verser !

 

Voilà ! Dès le matin, Adso et Balthasar sont en pleine forme, grâce à Bialetti, bienfaiteur du genre humain !

Balthasar-au-petit-dej-2.JPG

 

Balthasar-au-petit-dej-copie-1.JPG

Moralité :

Il n’existe plus, le pingouin dont, pour sa lenteur matinale, jadis on se moka !

Rédigé par Balthasar, Expresso !

Publié dans #Veramente Italiano !

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :