L'Altare della Patria !

Publié le 11 Novembre 2010

 

Il est souvent intéressant de comparer le patriotisme d'un pays à l'autre ! 

C'est bien sûr vrai pour la France et l’Italie ! Je me rends compte que par les temps qui courent, j'envie nos voisins transalpins, qui sont patriotes, chauvins, peut être, mais qui n'en oublient pas l'ouverture du cœur, signe de la vraie noblesse, parce qu'il ne faut pas tout mélanger comme nous le faisons bien souvent !

Le drapeau, en Italie, c'est sacré ! Pas question de cracher dessus, de le brûler, encore moins de s'essuyer les fesses avec comme on l'a vu chez nous sur une publicité imbécile d'un groupe de média gauchiste !

Il préside du baptême, jusqu'à la mort à toutes les manifestations, surtout sportives, et il n'est l'apanage d'aucun parti politique !

Oui, en Italie, la nation, le drapeau, l'hymne, appartient à tout le monde, et tout le monde en est fier !

Il suffit de voir la sélection italienne de foot, la fameuse Squadra Azzura, s'époumoner à chaque rencontre !

 D'ailleurs, le drapeau et la nation, tu l'aimes ou alors tu n'as pas ta place !

Un joueur italien d'origine africaine en fit les frais au dernier mondial, pour ce que j'en ai compris !

On peut écrire beaucoup, sur un chant national qui parle d'égorger et de faire fructifier le sol (alors qu'on a fait table rase du passé), quand nos voisins, parlent de frères qui se dressent dans un même mouvement pour défendre le bien commun…

Le 4 novembre, en Italie, c'est la journée de l'unité ! On commémore l'unification du pays plus que l’armistice de 1918, et ce n'est pas une petite chose !

Le bambins sont dans les rues avec leurs parents pour « regarder les mirlitaires » comme dirait mon neveu…

Les carabiniers sont en uniformes d'apparat, on dépose des gerbes à la tombe du soldat inconnu, lequel est au monument à Victor Emmanuel, à Rome !

Tous les jours de l'année, la tombe est gardée par des soldats l’arme au point, et y brûle le feu sacré !

Vous me direz, sous l'arc de triomphe aussi, à ceci près qu'en dehors des commémorations, personne ne surveille vraiment l'inconnu qui dort, si ce n'est depuis une petite guérite dans un renfoncement, où il se gèle, un fonctionnaire de police, qui préférerait être ailleurs !

C'est que dans le monument à Victor Emmanuel, il y a aussi le musée du Risorgimento, ce mouvement d’unification de la botte ! 

Chez nous, c'est vrai, l'histoire est sujette à polémique: La France débute-t'elle avec la révolution ? Pour beaucoup de nos soit disant grands hommes, ça ne fait pas de doute ! Tout, mais pas la vieille France, car celle là, c'est le sang impur !

Les italiens ne gomment pas de ligne, eux, qui célèbrent volontiers l'action d'un roi, comme l'avènement de la république post seconde guerre mondiale !

Ils n'ont pas cassé les symboles, ils les ont adroitement englobés dans un tout ! Ainsi ont toujours fait les romains, puisqu'il suffit de creuser le sol pour mieux trouver les traces du passé glorieux ou pas, mais qui ne saurait être retranché de l'histoire !

L'UNITE ! Aujourd'hui, c'est le 11 novembre !

Je me demande combien de compatriotes, qui ne le sont que sur le papier, savent ce que représente le drapeau, le pays ...

 Irez-vous au défilé militaire aujourd'hui (s'il y en a un, d'ailleurs) et pourquoi ?

 

Nos soldats tombent pour la France, ou pour son honneur, mais tout le monde s'en fiche... A Rome, on porte les corps à l'autel de la patrie !

Autel ? Oui, un autel de la nation, érigée en religion, mais qui n'a un sens que parce que Dieu se mêle de la patrie

Ah ! J'oubliais, la France est un pays laïc, l'Italie est sous concordat !

 Finalement, c'est sans doute ce qui manque chez nous: nous souvenir que St Martin, que nous fêtons en ce jour, a donné la moitié de son manteau au Christ, et que sans Dieu, la patrie n'a pas de sens !

Comment aurions-nous ici bas une patrie et des valeurs, quand nous ignorons, Celle qu’Il nous destine là haut !

Certes, il faut rendre à César, mais tout n'est pas à César, c'est là ce que nos dirigeants ne comprennent pas !

Puissent nos soldats morts dont il est question aujourd'hui, intercéder pour nous, de manière à ce que nous sachions à nouveau creuser, et retrouver les valeurs qu'ils portaient ! Nous enraciner à nouveau....

Rédigé par Z comme Zosime

Publié dans #Le billet de Zosime

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :