Pasquinades

Publié le 7 Février 2017

Plus d'une centaine d'affiches à Rome contre François, que les employés municipaux choisissent de ne pas masquer vraiment
Plus d'une centaine d'affiches à Rome contre François, que les employés municipaux choisissent de ne pas masquer vraiment
Plus d'une centaine d'affiches à Rome contre François, que les employés municipaux choisissent de ne pas masquer vraiment

Plus d'une centaine d'affiches à Rome contre François, que les employés municipaux choisissent de ne pas masquer vraiment

Je ne voulais pas manquer, bien sûr de parler de la campagne d'affiches qui s'est déroulée dans Rome dernièrement. (J'attendais juste de lire quelques sites, de suivre l'avancée de l'enquête de grands quotidien italiens, de toutes sensibilités)

Dans la pure tradition romaine du libelle accroché à la statue de Pasquin, voici ce que l'on pouvait trouver sur les panneaux dans tout Rome (Les services municipaux ont comptés 107 affiches !) Colère au Vatican où contrairement à ce que disent les papolatres, François n'a pas du tout réagi calmement ! Je renvoie aux forums sur les sites italiens, c'est facile à trouver, les employés du Vatican ayant fait fuiter la dite colère de François (ça ne nous change pas de sa coutumière mauvaise humeur de toutes manières et des brimades que les employés racontent)

Même Le Figaro, pourtant plutôt papolatre le dit: François s'est mis à dos le peuple romain et les employés de "son" petit Etat...

La municipalité a bien tenté de faire couvrir les affiches avec un placard "affichage abusif"... que les employés ont collés de manière à ce que l'on puisse tranquillement continuer à lire, soit la fin (c'est ce qui importe le plus) du libelle en collant au bon endroit, soit le libelle complet en soulevant la feuille !

Comme on m'a accusé de mensonge à ce sujet (le sabotage du placard "affichage abusif) sur Facebook, je place la photo qui montre bien que si le placard avait été collé de façon à ce que l'affiche soit masquée, on n’aurait pas pu soulever le feuillet...

Par ailleurs, le langage romanesco, exclue presque de facto, l'aile conservatrice de l'Eglise contrairement à ce que nos iscariotes habituels, mitrés ou non clament des trémolos dans la voix ! D'ailleurs un grand quotidien italien comme la Stampa ne s'y trompe pas ! C'est plutôt le signe d'un ras le bol général des petites gens brimés par l'évêque de Rome ...

Que de grandes familles romaines jusque-là silencieuses, financent les affiches, voilà qui est intéressant ...

François, du haut de ta tour d'ivoire qui se lézarde, écoute le peuple romain, avant qu’il ne soit trop tard ...

Traduction du libelle: " Oh François, tu as envoyé des commissaires dans des Congrégations, destitué des prêtres, décapité l'Ordre de Malte et les Franciscains de l'Immaculée, ignoré des cardinaux... Mais où est ta miséricorde ? "

addendum: un lecteur me fait remarquer que le placement de l'affiche "affichage abusif" transforme de fait François en bandit masqué, lui barrant le bas du visage... exagéré sans doute comme remarque, mais bien trouvé !

Rédigé par Cdl Balthasar

Repost 0