La bataille des quatre vents (suite)

Publié le 14 Décembre 2016

La terre se mit à trembler. D'abord faiblement, puis avec un grondement puissant, plus fortement.

De la poussière tomba sur les épaules de son Eminence, toujours imperturbable, absorbée par sa silencieuse prière devant la Sainte-Croix.


Je dois avouer que je n'avais jamais ressenti un tel tremblement.
Le grondement devint un mugissement puissant, assourdissant.
Le volet s'ouvrit d'un coup sec et les lampes de La Chapelle s'éteignirent d'un seul coup !

 

Sur l'autel, la Sainte-Croix semblait brûler ou plutôt rayonner, de façon plus qu’intense !.

Un silence tout aussi assourdissant que le grondement du sol, avait fait place au tremblement de terre. Lentement, le cardinal se redressa « le soleil se lève ! Aide-moi, mon frère ! »
La pièce se trouva inondée d'une douce lumière bleue, d'un bleu chaleureux, le bleu d'un ciel limpide, comme si l'astre du jour qui devait, dehors, commencer à poindre, avait pris la couleur du premier ciel au début de la création (du moins je l'imaginais ainsi)

A genoux devant l'autel de granite, nous entonnâmes le Tantum Ergo.

Je n'osais point  me retourner, ébloui par la Sainte-Croix.

J'entendis, derrière nous, fort distinctement un cœur monastique. Voix indénombrable.

Je plaçais le voile humérale sur ses épaules et je me saisis de la clochette, encore que je ne sache pas bien pourquoi, nous étions bien seul sur cette colline !

Nous prîmes l'escalier pour sortir sur la plate-forme de la tour. La lumière bleue inondait la campagne.

Je fus contraint de cligner des yeux, surpris que j'étais, par cette étrange Lumière.


Un silence anormal avait pris la place de la tempête de la nuit ! Le violent tremblement de terre avait bouleversé le paysage ! Les arbres étaient arrachés, et la terre paraissait être de sang !.

D'un coup, Balthasar, leva bien haut le reliquaire et je me mis à genoux. Ma tête dépassant à peine des créneaux de la tour.
C'est à l'est, que je vis la première colonne de moines soldats avancer à notre rencontre.

 

A suivre

 

Rédigé par Cdl Balthasar

Repost 0