La lourde porte ferrée

Publié le 11 Octobre 2016

La maison se tenait sur une belle place pavée. Don Camarelo, sous un soleil écrasant, descendit lentement de sa mule, ... et frappa à l'aide du marteau tête de lévrier , sur la lourde porte ferrée...

Le guichet s'ouvrit d'un coup sec. Encapuchonné, le portier voulait d'abord s'enquérir du motif d'une visite si tardive ! C'est qu'elles étaient plutôt rares, et plus encore le soir, alors que des bandes armées de l'ALI continuaient à mener des actions de guérilla...

À suivre...

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Le refuge de Saint Benoît

Repost 0