Avec beaucoup de complaisance...

Publié le 11 Octobre 2016

(...) Je repris volontiers un peu de cet excellent vin. L’éclat du rubis à travers le verre, variait à la lueur des chandelles sur la table de bois.

"Il n'y avait aucune résistance ?"- avançais-je, sachant parfaitement ce qu'il en était, mais voulant son opinion sur la question-

"Oh bien sûr, ils se réunirent sporadiquement, lançant de grands appels déchirant via les réseaux internet, à se rassembler, à ne rien lâcher etc. ... mais d'autres l'avait déjà fait pour eux, de sorte qu'ils étaient déjà, souvent à leurs insues, contaminés par l'Esprit du Monde.

Je pense que la grave faute, toute pastorale, était celle de Léon XIII, lors du très naïf ralliement, ralliement, qui n'a jamais été compris comme il devait l'être, mais qui a aussi été mal analysé par le pape de l'époque et par les destinataires de sa lettre "

Là, Balthasar marqua une pause, et se servi à nouveau du gigot avant d'enchaîner...

Dehors, le vent semblait se calmer, la pluie s'éloignait...

A suivre

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #L'entretient de Geminiano

Repost 0