Saint Michel

Publié le 29 Septembre 2015

C'est aujourd'hui la fête de l'archange ! Voici ce qu'on peut en lire chez Delmas

" Et vidi per noctem. (Et j'ai vu pendant la nuit). Zacharie, VI.

L'Ange, bien qu'il se mêle souvent des affaires humaines, n'a pas son séjour ici-bas. Le ciel est sa patrie. Là, il voit Dieu face à face; il contemple sa majesté et chante des cantiques dont l'homme n'a jamais entendu l'harmonie. Sa place est au pied du trône de l'Éternel. Attaché par l'obéissance à nos pas, jouissant partout de la vision béatifique, il rend gloire à Dieu en veillant sur nous, et en aplanissant les difficultés de la vie.

Mais cette mission n'occupe qu'une très-modique partie de son existence et de son activité : Dieu, voilà le centre vers lequel il est attiré, et au sein duquel coule son heureuse éternité. Zacharie est peut-être de tous les prophètes celui qui nous entr'ouvre plus larges les portes du ciel, et qui nous laisse voir dans le mystère de ses visions, les plus admirables scènes.

Au chapitre Ier, il nous révèle les missions des Anges, et nous fait entendre leurs rapports:

" J'ai vu pendant la nuit, et voici un homme, montant un cheval roux, et il se tenait parmi les myrtes; et après lui venaient des chevaux roux, blancs et variés. »

Et j'ai dit : Qui sont ceux-ci, mon Seigneur? ». Et l'homme qui se tenait parmi les myrtes me répondit et dit : Ce sont ceux que le Seigneur a envoyés pour parcourir la terre. »

Et ils répondirent à l'Ange du Seigneur » qui se tenait parmi les myrtes : Nous avons parcouru la terre, et voici que toute la terre est habitée et dans la paix. »

Le prophète Zacharie est envoyé de Dieu pour encourager les Juifs, à continuer la construction du temple, détruit par Nabuchodonosor.

Ils avaient été déjà interrompus dans leur travail par les attaques des peuples voisins, et ils se ralentissaient de leur première ardeur. C'est en ce moment que Zacharie voit cette vision.

Le cavalier parmi les myrtes, appelé l'Ange du Seigneur au verset 11, est saint Michel, au témoignage des Hébreux, de saint Jérôme et d'autres Pères; il est à cheval, prêt à secourir son peuple, et cette attitude guerrière caractérise l'Archange. « Michel apparaît entre les myrtes, dit Cornélius, parce qu'il apporte d'heureuses nouvelles au sujet de l'achèvement du temple.

Le myrte, chez les anciens, était le signe de la joie; on s'en couronnait dans les festins. » Il est suivi des Anges, chefs et princes des peuples. Lui, leur supérieur, les interroge sur l'état des royaumes, et ceux-ci lui répondent: « Nous avons parcouru la terre, et elle est en paix. » Ainsi, ô peuple juif, rassuretoi, ne crains pas d'être arrêté plus longtemps dans la réédification du Temple.

Après cette assurance, l'Ange adresse à Dieu sa prière: « 12. Et l'Ange du Seigneur répondit et dit: » Seigneur des armées, jusques à quand n'aurez» vous pas pitié de Jérusalem et des villes de Juda, » contre lesquelles vous êtes irrité? Voici déjà la » soixante et dixième année de captivité! » Michel, dit un pieux1 interprète, prie pour tout le peuple qui lui est confié : « Alors que toutes les autres nations, dit-il, coulent en paix des jours prospères, pourquoi, Seigneur, permettez-vous que les Juifs seuls soient troublés par Cambyse, par les Samaritains et autres ennemis? Pourquoi laissez-vous interrompre l'œuvre de votre temple? Jusques à quand remettrez-vous d'avoir pitié de Jérusalem, dépourvue de murailles et de temple? »

Le Seigneur se montre toucbé et parle de bonnes paroles : « J'ai voué à Jérusalem et à Sion un amour éternel: si j'ai châtié mon peuple, je l'ai fait en père; mais ses ennemis l'ont maltraité outre mesure. Je reviendrai donc avec toute ma miséricorde à Jérusalem; mon temple y sera construit , et j'étendrai sur lui un voile protecteur. » On voit ici que l'intercession des Anges n'est pas sans efficacité : nier le pouvoir de leurs prières, sans déchirer cette page de la sainte Ecriture, c'est une de ces contradictions que l'aveuglement de l'hérésie explique seul.

Suivons le prophète: au chapitre III, il nous présente un spectacle non moins touchant. Le grand prêtre juif, qui aidait Zorobabel à l'achèvement du temple, du nom de Jésus, s'était relâché; il ne s'appliquait plus avec la même ferveur, à presser les travaux, à instruire son peuple et h interdire les mariages prohibés entre les Juifs et les gentils. Il est donc cité au jugement de Dieu: Et le Seigneur m'a montré, dit le prophète, » le grand prêtre Jésus, debout devant l'Ange du » Seigneur, et Satan se tenait à sa droite pour » l'accuser. » 2.

Et l'Ange dit à Satan : Que le Seigneur te » confonde, Satan! » 3. Et Jésus était couvert de vêtements souillés; » et il se tenait devant la face de l'Ange. » 4. Celui-ci répondit et dit à ceux qui se te» naient devant lui : Enlevez - lui ses vêtements » souillés. Et il lui dit : Voici que je t'ai délivré » de ton iniquité! » C'est ici une espèce de tribunal : le juge est saint Michel; Satan, l'accusateur; l'accusé, le grand-prêtre. Satan fait valoir les négligences de Jésus, et espère obtenir la condamnation du grand-prêtre; mais celui-ci, touché de repentir, promet amendement.

Et saint Michel, tuteur de la synagogue, et en particulier du grand-prêtre, oppose à Satan la volonté de Dieu, qui n'est pas de perdre le pécheur, mais de le convertir, et il absout le coupable.

D'après ce passage célèbre, quelques Pères ont cru que saint Michel présidait au jugement particulier ; ce qui ne paraît pas improbable. Beaucoup, frappés de cette bienveillance dont il entoure Jésus, le nomment le Protecteur de l'Eglise, et spécialement du souverain Pontife: « Tuteur du corps de l'Eglise, dit l'un d'eux, il l'est surtout de la tête. « Quand ils acceptent le pontificat, dit Cornélius en parlant des Papes, qu'ils sachent que Lucifer est leur antagoniste et qu'il leur déclare, dès ce jour, un duel à mort. Mais, d'autre part, qu'ils n'oublient pas qu'ils ont saint Michel pour défenseur, et que leur cause, entre ces mains puissantes, n'est nullement exposée. » "

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Ecclésial

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :