Chapelle papale du jour !

Publié le 14 Mai 2015

Par Gaetano Moroni

"Premières vêpres et Chapelle papale de l'Ascension.

C'est dans la chapelle du palais apostolique qu'on chante ces premières vêpres. Benoît XIII les fit chanter, en 1725, dans la basilique de Latran.

On observe le cérémonial que nous avons fait connaître pour la célébration des premières vêpres de l'Épiphanie; la seule particularité que l'on remarque, c'est que le tableau de l'autel représente l' Ascension du Sauveur, et que les Cardinaux quittent ce jour-là leur camail fourré d'hermine.

La Chapelle papale du lendemain, fête de l'Ascension, se tient quelquefois dans les chapelles des palais apostoliques où réside le Pontife. Sixte-Quint avait ordonné qu'elle se tiendrait dans l'église Vaticane; mais l'usage semble avoir prévalu de célébrer la cérémonie dans la basilique de Latran , où le Pape se rend en cortége de ville, et les Cardinaux avec leur carrosse de suite et leur livrée de gala. Le Pontife , en chape blanche et mitre d'or, porté sur la sedia, précédé du cortége tel que nous l'avons décrit pour fête de la Chaire de Saint-Pierre, sort de la sacristie de la basilique, et, après avoir adoré le Saint-Sacrement à l'autel du Crucifix, il se rend à son trône.

Un Cardinal-Évèque célèbre la messe, et le bref qui lui en donne la permission est fixé à une colonne du baldaquin. Jusqu'à ces derniers temps, c'était un Prêtre séculier qui prêchait eu Chapelle; mais Pie VII, en 1807, accorda aux élèves du collége Capranica le privilége de prononcer ce jour-là le discours en Chapelle papale.

Après que le Diacre a chanté l'évangile, on éteint le cierge pascal, pour indiquer la séparation de Jésus avec ses Apôtres et son Ascension glorieuse; on enlève aussi les deux palmes bénites qui décoraient la salle des Parements depuis le dimanche des Rameaux. A l'offertoire les Chantres pontificaux exécutent le motet de Palestrina, Viri Galileœ.

Après la messe, le Pape et le Sacré-Collége vénèrent les précieuses têtes des Apôtres Pierre et Paul, exposées sur le grand tabernacle du baldaquin.

Ensuite, précédé de toute la prélature et des Cardinaux, portant la tiare et assis sur la sedia, le Pontife se rend dans la galerie du portique de la basilique, où, du haut du balcon, il donne au peuple, réuni sur la place, la solennelle bénédiction , en observant les rites que nous avons déjà fait connaître en décrivant la même cérémonie pour la fête du couronnement du nouveau Pape et pour le jour de Pâques.

On annonce, après la cérémonie, l'ouverture de l'année sainte, sous le portique du Vatican, si l'année suivante concourt avec le grand jubilé : la Chapelle papale a lieu, dans ce cas, dans la basilique Saint-Pierre. "

Rédigé par Baglialto

Publié dans #Histoire

Repost 0