Salve

Publié le 13 Avril 2015

Coucou les pingouins, me voilà de retour !

Loin de vous oublier, je ne souhaitais pas m'exprimer pendant le carême, même je suis passée aider un peu Baglialto ces derniers temps. J'ai fais une longue retraite à la frontière espagnole dont je vous re parlerais, mais vite vite, voilà pour vous le saint du jour !

Le roi Herménégilde, fils du roi des Wisigoths Léovigilde, fut converti de l’hérésie arienne à la foi catholique par la prédication de Léandre, le très vénérable évêque de Séville qu’une intime amitié unit longtemps à moi. Pour le ramener à l’hérésie, son père, qui était arien, entreprit de le persuader par des faveurs et de l’effrayer par des menaces. Comme Herménégilde répondait opiniâtrement qu’il ne pourrait jamais abandonner la vraie foi maintenant qu’il l’avait connue, son père irrité le priva de ses droits au trône, le dépouilla de tous ses biens, puis l’enferma dans une étroite prison et chargea de fers son cou et ses mains. Le jeune roi Herménégilde se mit alors à mépriser le royaume de la terre ; et recherchant d’un violent désir celui du ciel, revêtu du cilice et gisant à terre, enchaîné, il fit monter ses prières vers le Dieu tout-puissant, lui demandant de le fortifier. La fête de Pâques venue, dans le silence d’une nuit profonde, son perfide père lui envoya un évêque arien pour que, communiant de cette main sacrilège, il méritât de recouvrer la grâce paternelle. Mais l’homme de Dieu reçut par des reproches l’évêque arien et repoussa cette perfidie par de justes blâmes. L’évêque revenu, le père, frémissant de colère, envoya aussitôt ses gens mettre à mort l’inflexible confesseur de Dieu là même où il gisait.

Bréviaire Romain

Rédigé par Amandine

Publié dans #Salve

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :