Salve

Publié le 22 Avril 2015

Saint Epipode, (et son ami Saint Alexandre aussi) martyr de Lyon, tient aujourd'hui la palme et le flambeau de la foi sur notre route vers le Ciel... Prenons exemple sur sa résolution dans la foi, pour nous aussi confesser le Christ !

C'est sous une belle journée chaude en perspective que je vous laisse... Baglialto que j'ai eu hier au téléphone nous concocte une petite chronique ou plutôt une petite uchronie, peut être pour aujourd'hui s'il a terminé de la rédiger...

Histoire abrégée de l'Église Catholique Par Léon Mougenot

"Lyon eut encore la gloire de donner à l'Eglise deux nouveaux héros, Epipode et Alexandre. Jeunes tous les deux, unis d'une amitié tendre, ils s'encourageaient réciproquement dans la piété et la pratique de toutes les vertus.

Une vie si sainte était trop différente de celle des infidèles pour n'être pas remarquée, et comme le vicieux pardonne tout, excepté la vertu, ces amis, si dignes d'éloges, furent dénoncés au président ; alors ils se retirèrent dans une cabane , où ils furent pris quelques jours après. Conduits au tribunal, les mains liées derrière le dos, ils dirent leur nom et se déclarèrent chrétiens. Le juge les sépara sur-le-champ, de peur qu'ils ne se soutinssent mutuellement; Epipode, étant le plus jeune, fut interrogé le premier, comme plus facile à séduire; mais, pénétré des vérités de la foi et inspiré de l'Esprit de Dieu, il étonna tous les assistants par la sagesse de ses réponses.

Le juge corrupteur, qui l'interrogeait, voulant le gagner par l'appât du plaisir, lui dit : Jeune homme, ne vous obstinez pas à périr; nous adorons des dieux que les empereurs et tous les peuples de la terre adorent avec nous : elc'estpar la joie, les festins et les jeux que nous les honorons. Pour vous autres, vous adorez je ne sais quel crucifié, à qui l'on ne peut plaire qu'en renonçant aux plaisirs.

Quittez donc, Epipode, cette austérité, pour jouir des douceurs de la vie, si convenables à votre âge. Le jeune chrétien répondit avec une noble fierté : Votre cruelle compassion ne me touche point ; vous ne savez pas que si JésusChrist a été crucifié, il est ressuscité, et qu'étant Dieu et homme, il ouvre à ses serviteurs l'entrée au royaume céleste, ignorez-vous, prince, que l'homme est composé de l'âme et du corps ? Chez nous, l'âme commande et le corps obéit. Au lieu que vous, en honorant vos dieux par toutes sortes de vices, vous flattez le corps et vous dégradez l'âme. Quand vous tuez nos corps, nos âmes, libres de tout- lien, vontjouirdela vie éternelle : pour vous, après avoir suivi vos mauvaises passions, vous n'avez à attendre qu'une mon épouvantable. Cette réponse, si sage, mit en fureur les païens.

Epipode souffrit, avec un merveilleux courage, les ongles de fer et mourut de la mort du juste.

Rédigé par Amandine

Publié dans #Salve

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :