Mardi Saint

Publié le 31 Mars 2015

La station a lieu à Ste. Prisque et à Ste. Marie du Peuple. L'indulgence est de dix ans et dix quarantaines.

A Ste. Prisque, on vénère le corps de cette sainte, à l'autel de la crypte, où fut autrefois sa maison et où elle logea l'apôtre S. Pierre qui lui donna le baptême, ainsi qu'à Ste. Aquila. Près de l'autel est un chapiteau antique en marbre blanc, creusé à la partie supérieure et qui, selon la tradition, aurait servi de font baptismal au prince des Apôtres tant qu'il résida sur l'Aventin: on lit au rebord, en gothique ronde du XIIIe siècle: Baptismvm Sancti Pétri. A Ste. Marie du Peuple, où l'on vénère, au maître-autel, la Madone dite de S. Luc, et à un autel latéral le crucifix qui parla à S. Philippe de Néri, sontexposées les reliques suivantes: jambe d'une des compagnes de Ste. Ursule; bras de S. Innocent m., soldat de la légion Thébaine; reliques de S. Honorius m.; bras de S. Ignace év. et m.; os de S. Victorin m., de Ste. Christine m., de S. Irénée m., de Ste. Constance m., de Ste. Libérate m., de Ste. Félicissime m.; jambe de S. Sabin m.; corps de Ste. Faustine m.; reliques des SS. martyrs de Trêves qui souffrirent sous Rictiovarus. A la Trinité des Pèlerins, aujourd'hui et jusqu'à la fin de la semaine, les Cardinaux, Princes romains, Prélats et autres membres distingués de la confrérie, vêtus d'un sac rouge, lavent les pieds aux pélerins hébérgés dans l'hospice, leur servent à manger et les conduisent à leur lit. Cet acte touchant de piété commence une heure après l'Ave Maria. Les Dames romaines font de même pour les femmes.

Rédigé par Baglialto / Relecture:Amandine

Publié dans #Salve

Repost 0