Quand François ne parle plus de martyrs...

Publié le 18 Février 2015

Des chrétiens coptes ont été égorgés par les assassins de l'Etat Islamique, François s'en est ému, c'est bien normal, mais dans la nouvelle sémantique Bergoglienne, on ne parle pas de Martyrs !

J'ai cherché la définition catholique du terme martyrs, me disant que j'avais peut être raté quelque chose, mais des esprit chicaneurs, obtus et de mauvaise foi se sont emparés de cette affaire pour venir dire que je chipotais sur la qualité de martyr ! Martyrs ces chrétiens sont, il n'y a aucun doute là dessus, puisque chrétiens , ils le sont !

On serait peut être dans un autre cas de figure s'ils étaient protestants (non pas qu'ils ne confessent pas le Christ, mais parce qu'ils n'honorent pas Sa Sainte mère, dans sa Virginité, dans sa mission co rédemptrice, ni de près, ni de loin (ou de très loin alors...)

Puisqu'ils sont martyrs, François devrait le dire haut et fort ! Au lieu de cela, il nous pond une nouvelle expression "Œcuménisme du Sang"

Cette expression permet d'englober bien entendu toute diversité de personnes, mais amène une question essentielle, qui est celle que je pose !

le terme martyr avait le mérite d'être clair, le Ciel en compte des milliers....

L'expression de François, met dans le même sac, des gens qui confessent le christ, mais pas sa Sainte Mère, le Christ, mais pas au sens où nous l'entendons (Quid des Nestoriens par exemple...)

La question est: Peux t'on confesser le Christ en retranchant une partie du dépôt de la Foi ?

Voilà une des questions qui se posent, quand, pour plaire au monde, on relativise les termes, et qu'on appelle pas un chat, un chat ...*

Quand les choses sont évidentes, on aimerait que le pape, le dise, sans inventer des termes clinquant et ambigüs...

Bon carême

Rédigé par Adso /Z

Publié dans #Le billet de Zosime

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :