Neuvaine à Notre Dame du Rosaire !

Publié le 7 Octobre 2014

O Mère du saint amour, vous savez que votre divin Fils, non content de s'être fait notre avocat auprès de sou Père, vous a établie notre médiatrice auprès de lui, et qu'il a donné tant d'efficacité à vos prières que rien ne leur est refusé. C'est donc à vous que j'ai recours, espérance des misérables, secours et auxilliaire des soldats

Vous à qui nous devons l'heureuse victoire de Lépante,

ma confiance en vous est telle, que je compte plus sur votre protection et sur votre misericorde, que sur toutes mes œuvres.

O Marie, au milieu de toutes les alarmes du monde, une chose me rassure et me remplit de consolation, c'est qu'au témoignage des saints Docteurs, une tendre et sincère piété envers vous, est un gage certain de salut; c'est que celui qui est protégé par vous ne peut pas se perdre.

Aussi j'implore la miséricorde de votre divin Fils, que vous pouvez obtenir pour la France, et pour nos misérables âmes !

O Marie, ma très-bonne Mère, je vous aime, et j'ai une grande confiance en vous ! J'éprouve un vrai désir de vous servir et de vous honorer par tous les moyens qui dépendent de moi ; il me semble que c'est l'amour que j'ai pour vous, que c'est le désir que je ressens au-dedans de moi,de mériter votre protection, qui me porte à vous honorer

Je vous en supplie, recevez les faibles efforts que je fais pour vous honorer; n'oubliez pas la France et ne me délaissez pas !

Ayez pitié de moi, et ne souffrez pas que j'abandonne jamais votre service.

O Marie, je me confie en vous et vous implore pour la France,.c'est vous qui la soutiendrez , qui la protégerez comme vous le fites jadis et j'ai la douce confiance que j'aurai le bonheur de mourir en invoquant votre Saint Nom dans ma patrie appaisée, en mettant toute mon espérance en vous, qui êtes son refuge, son Avocate et sa bonne Mère.

Ainsi soit-il.

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Ecclésial

Repost 0