Le 31 du mois d'Aout...

Publié le 31 Août 2014

Le 31 du mois d'Aout...

1.
Au trente-et-un du mois d’août, (bis)
Nous vîmes venir sous l’vent à nous, (bis)
Une frégate d’Angleterre,
Qui fendait la mer et les flots,
C’était pour incendier Bordeaux.

Refrain :
Buvons un coup, buvons en deux,
A la santé des amoureux,
A la santé du roi de France
Et zut pour le Roi d’Angleterre
Qui nous a déclaré la guerre.

2.
Le capitaine du bâtiment, (bis)
Fît appeler son lieutenant. (bis)
Lieutenant, te sens-tu capable ?
Dis moi nous crois-tu assez fort
Pour prendre l’Anglais à son bord ?

3.
Le lieutenant fier et hardi, (bis)
Lui répondit : ‘‘ Capitaine, oui ’’ (bis)
Faites monter tout l’équipage.
Hardis gabiers, fiers matelots,
Faites monter tout le monde en haut.

4.
Le maître donne un coup de sifflet, (bis)
Pour faire monter les deux bordées. (bis)
File l’écoute et vent arrière.
Laisser filer jusqu’à son bord,
On verra bien qui sera le plus fort.

5.
Vire lof pour lof en arrivant, (bis)
Nous l’abordâmes par son avant, (bis)
A coups de hâches, à coups de sabres,
De piques, de couteaux, de mousquetons,
Nous l’avons mis à la raison.

6.
Que dira-t-on de lui tantôt ? (bis)
A Brest, à Londres et à Bordeaux, (bis)
De s’être ainsi laissé surprendre
Par un corsaire de dix canons,
Lui qu’en avait trente et six bons.

Dernier refrain :
Buvons un coup, buvons en deux,
A la santé des amoureux,
A la santé des vins de France
A qui nous devons le bonheur,
D’être vainqueurs sur les Anglais.

Rédigé par Cdl Balthasar

Publié dans #Culture

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :